×

L'Oréal: le bénéfice net dégringole au premier semestre principalement en raison de la pandémie

Par
AFP
Publié le
31 juil. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

AFP - Le géant français des cosmétiques L'Oréal a vu son bénéfice net reculer de plus de 21% au premier semestre, à 1,82 milliard d'euros, pénalisé principalement par la pandémie, selon un communiqué publié jeudi.


Lancôme



Ce recul du bénéfice est aussi dû à des frais de restructuration, pour un montant de 133 millions d'euros, précise L'Oréal, qui a dégagé un chiffre d'affaires semestriel en baisse de 11,7% à 13 milliards d'euros, malgré un fort rebond des ventes en Chine au deuxième trimestre.

Sur le seul deuxième trimestre, les ventes du groupe ont atteint 5,85 milliards d'euros, en baisse de 18,8% sur un an à données comparables, un repli plus prononcé qu'attendu par les analystes interrogés par Factset. Au premier trimestre, les ventes avaient reculé de 4%.

Toutes les zones géographiques sont dans le rouge, en particulier l'Europe de l'Ouest (-16,1%) et l'Amérique du Nord (-15,2%). Toutefois, l'Asie-Pacifique, désormais premier marché du groupe, enregistre une baisse bien moins forte (-3,9%). La Chine est même en forte progression (+17,5% à données comparables), avec un bond de 30% sur le seul deuxième trimestre.

"Le marché de la beauté chinois redevient positif au deuxième trimestre. L'appétit des consommateurs chinois pour les grandes marques, la qualité et les produits sûrs reste très fort", souligne le communiqué.

Par branches d'activité, presque toutes les divisions sont en recul. L'Oréal Luxe, dédiée aux produits de beauté haut de gamme (Lancôme ou Yves Saint Laurent), accuse un repli marqué (-16,8% à données comparables).

Les ventes de la principale division du groupe, les produits grand public, ont reculé de 9,4%, et celles de sa division Produits professionnels ont chuté de 21,3%.

A l'inverse, l'activité de la division Cosmétique Active est dans le vert (+9% à données comparables sur le semestre), portée en particulier par l'Asie et l'Amérique du Nord.

Le commerce en ligne a continué de s'accélérer (+64,6%).

"Le groupe a ainsi réussi à surperformer le marché de la beauté sur la période, et voit son activité ré-accélérer mois après mois depuis avril et se rapprocher progressivement de la croissance", s'est félicité Jean-Paul Agon, le PDG de L'Oréal.

Au total, la marge d'exploitation s'établit à 18% du chiffre d'affaires, contre 19,5% sur la même période un an auparavant.

Si L'Oréal ne donne pas d'objectifs chiffrés pour ses performances cette année, il se dit "déterminé" à "délivrer une solide rentabilité", selon son PDG, cité dans le communiqué.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.