LVMH lance son programme d'"accélération" de start-up à Station F

Paris, 9 avril 2018 (AFP) - Après avoir réalisé un teasing toute la journée sur ses réseaux sociaux, le groupe LVMH, géant français du luxe, a annoncé lundi qu'il lançait à Station F, l'énorme incubateur ouvert à Paris à l'été 2017, un programme d'« accélération » dédié à des start-up internationales du secteur du luxe.

Bernard Arnault a inauguré la Maison des startups de LVMH à Station F - Instagram LVMH

Le programme, baptisé « Maison des Startups », mettra à disposition « 89 postes de travail » pour « deux promotions de six mois », avec « l'ambition d'accueillir 50 start-up internationales à l'année », a précisé le groupe dans un communiqué.

LVMH (marques Vuitton, Christian Dior, Dom Pérignon...) souhaite soutenir des entrepreneurs dans les secteurs concernant les 70 maisons du groupe avec pour but d'« inventer de nouveaux services et produits innovants sur le marché ».

« Il y a une proximité historique entre le groupe, ses valeurs, et le monde des créations d'entreprises et des start-up », a déclaré Bernard Arnault, le PDG de LVMH, à l'occasion du lancement du programme, lundi soir.

Le but est de « conserver dans un groupe d'une certaine taille l'agilité entrepreneuriale nécessaire pour faire avancer les choses le plus vite possible et de la manière la plus efficace possible », a-t-il ajouté.

Les start-up ciblées proposent des solutions dans sept domaines, comme l'intelligence artificielle, l'Internet des objets ou les réalités augmentée et virtuelle.

Parmi les premières start-up sélectionnées, on trouve par exemple, dans le secteur de l'Internet des objets, une entreprise développant un aérateur connecté permettant de régler l'aération du vin avant dégustation.

Station F a déjà conclu plusieurs accords avec d'autres partenaires auparavant, tels que L'Oréal pour les objets connectés dans le secteur de la beauté, Thales pour la cybersécurité, Facebook pour les données informatiques ou Microsoft pour l'intelligence artificielle.

L'incubateur de jeunes pousses, pensé pour accueillir plus d'un millier de start-up en un lieu unique de 34 000 m2 à la Halle Freyssinet, a été fondé et financé par l'entrepreneur Xavier Niel, avec une participation de la mairie de Paris.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - DiversInnovations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER