La Fédération Française du Prêt à Porter Féminin met le cap vers l'Est

De par sa taille et son appétit pour la mode française, le marché russe ne manque pas d'intéresser les marques, mais effraye également certains. Une problématique à laquelle la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin va tenter de répondre à travers son prochain « focus pays » à destination des marques qui veulent s'exporter.


Le grand magasin Goum sur la Place Rouge à Moscou - AFP/VNA/CVN

Un focus sur une journée, le 1er juin prochain, qui est élargi également à l'Ukraine et au Kazakhstan.

Pour éclairer les participants sur le potentiel et les possibilités offertes par ces marchés, la FFPAPF fait appel à plusieurs intervenants, parmi lesquels des conseils comme Capucine Destailleurs et Stéphan Montalbano, des analystes de Luxurynsight, Maissa Zard et Julie Fouquart, mais aussi une spécialiste des questions de douane, Yuliya Yefremova (France Trade SAS), et enfin Christian Kasch et María Luisa Cardosa Heredia, pour le salon CPM Moscou, qui pourront évoquer le paysage de la distribution mode russe, notamment.
 
Cette journée du 1er juin fait suite aux précédents focus de la fédération sur les pays d'Afrique de l'Ouest et du Sud, mais aussi les Etats-Unis, et sera suivie par un autre rendez-vous, dédié cette fois à Dubaï et au Liban, le 29 juin prochain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLuxe - Prêt-à-porterEvénements
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER