×
Par
AFP
Publié le
19 mars 2007
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La holding EPI se retire du groupe Vivarte

Par
AFP
Publié le
19 mars 2007

La holding EPI a annoncé lundi 19 mars son désengagement du distributeur de vêtements et de chaussures Vivarte (marques Kookaï, André, Caroll...), qui a été racheté récemment par le fonds britannique Charterhouse.


Kookaï collection printemps-été 2007

EPI "a cédé le contrôle des 25% qu'elle détenait dans la société, suite à l'acquisition de la société Vivarte par Charterhouse en décembre 2006", indique le groupe dans un communiqué. Cette participation était, depuis cette date, "en cours d'arbitrage".

La holding EPI, contrôlée par la famille Descours, explique ce désengagement par l'absence d'accord avec l'actionnaire majoritaire, tout en soulignant que cela ne remet pas en cause son "analyse positive" du groupe.

Le groupe Vivarte, qui négocie actuellement le rachat de la société Beryl, distributeur de chaussures en France et finalise actuellement le rachat de NafNaf et Chevignon, est présent dans le textile avec des marques comme Caroll, Kookaï, Liberto, La Halle, et la chaussure (André, San Marina, Minelli, Pataugas, Mosquitos, Besson, Merkal...).

Vivarte a réalisé sur 2005/2006 un chiffre d'affaires de 2,3 milliards d'euros.
EPI, qui vient de racheter la société française Bonpoint, spécialiste de la mode enfantine de luxe, était présente au capital du groupe Vivarte depuis 1978.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.