×
118
Fashion Jobs

La maison Rykiel en grand danger de liquidation

Publié le
today 5 juin 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le ciel s'obscurcit encore au-dessus de la maison Sonia Rykiel. Après l'annonce du désistement du fonds propriétaire First Heritage Brands face aux difficultés de la célèbre griffe parisienne, occasionnant son placement en redressement judiciaire le mois dernier, le timing très serré ne joue pas en faveur d'un sauvetage. D'abord fixée au 31 mai, la date de dépôt des offres de reprise avait été repoussée au 12 juin pour permettre des manifestations d'intérêt de dernière minute. Mais à quelques jours de la date fatidique, si cinq repreneurs se sont positionnés, aucune offre complète et significative n'aurait été formulée, a appris FashionNetwork.com.


Collection printemps-été 2019 - Sonia Rykiel


De source proche du dossier, une seule offre « structurée » émanant d'une personne avec l'expérience du secteur, Emmanuel Diemoz, ex-dirigeant de Balmain qui avait déjà tenté de reprendre Carven sans succès l'an dernier, est sur la table. Mais encore non finalisée, celle-ci serait de très petite envergure, avec le chiffre d'une trentaine de salariés repris sur les près de 200 que comptait la maison - mais qui se seraient déjà réduit à moins de 150 - et un montant d'offre de seulement 500 000 euros.

Compte tenu de la faiblesse actuelle des propositions, le spectre de la prononciation d'une liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Paris plane.

Le délai supplémentaire accordé par la justice doit permettre d'améliorer les offres qui ont commencé à être formulées selon trois critères : leur financement, leur pertinence en matière de projet d'entreprise, mais aussi le volet social.

La justice pourrait également encore accorder quelques jours supplémentaires de délai pour le dépôt des offres mi-juin si une manifestation d'intérêt se produisait dans les prochains jours, avec l'espoir de sauver davantage d'emplois et de mieux financer la relance de la maison. La décision sera prise le 1er juillet.

Après plusieurs années de recul des ventes et de lourds investissements, le fonds First Heritage Brands, propriétaire depuis 2012, a décidé d'arrêter les frais. L'activité de la maison n'est financée que jusqu'à la fin du mois de juin prochain. Le chiffre d'affaires de la maison s'est établi à 32 millions d'euros en 2018 (plus de deux fois moins qu'en 2012) et le nombre de salariés de la maison est de 178, filiales incluses, dont 150 environ travaillent au siège à Paris. Une filiale étrangère a déjà été fermée, aux Etats-Unis, le mois dernier et, depuis, les boutiques sur ce territoire ainsi qu'au Royaume-Uni ont fermé leurs portes. Il reste à ce jour une quinzaine de points de vente en propre Sonia Rykiel, mais aussi un contingent de 200 revendeurs internationaux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com