×
224
Fashion Jobs
HUGO BOSS
Junior Brand Manager Leather Accessories Boss Man
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
HR Specialist 80%
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Trade & Consumer Marketing Manager Estée Lauder/Origins
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
HR Generalist
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Trade Marketing & Visual Merchandizing Executive - Make up Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
jr. Brand Manager Bodywear & Hosiery | Maternity Cover
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
Clinique Travelling Consultant 100%
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Procurement Manager Facility Management & Capex
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Clinique Counter Consultant 100% Zürich
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Logistics Business Excellence And Sustainability Senior Manager
CDI · Wollerau
HUGO BOSS
Brand Manager Bodywear & Hosiery
CDI · Coldrerio
HUGO BOSS
Consultant Global Media 100% (f/m/d)
CDI · Zug
GLOBUS
Mitarbeiter:in ***Delicatessa Kundenservice (w/m/d)
CDI · ZÜRICH
GLOBUS
Verkaufsberater:in Men Fashion im Bereich Premium (w/m/d)
CDI · WALLISELLEN
THE KOOPLES
Permanent - Concession Manager - Globus Zurich Homme f/h
CDI · GENÈVE
CONFIDENTIEL
Responsable de Corner Flagship - Genève
CDI · GENÈVE
ESTÉE LAUDER
Lead Logistics Inbound And Outbound Planning
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Estée Lauder / Clinique Counter Coordinateur - Manor Sierre - 40%
CDI · Sierre
GLOBUS
Verkaufsberater:in Accessoires Für Pop-up (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
ZARA
Visual Merchandiser 100% (M/W/D) Zara Geneve
CDI · GENEVA
SIDLER SA
jr. Sales Assistant - Runner / Luxury Brand / Seasonal Contract (ft) / st. Moritz
CDI · SAINT-MORITZ
HUGO BOSS
Operations Procurement Merchandise Shoes Woman & Leather Accessories
CDI · Coldrerio
Par
AFP-Relaxnews
Publié le
21 sept. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La mode durable séduit mais ne s'impose (toujours) pas dans le dressing des Français

Par
AFP-Relaxnews
Publié le
21 sept. 2021

(ETX Daily Up) - La crise sanitaire a accéléré la prise de conscience des consommateurs sur l'impact environnemental de l'industrie de la mode, mais est-ce que cela influence réellement leurs achats au quotidien. Une nouvelle étude révèle que la mode durable gagne progressivement du terrain dans l'Hexagone sans pour autant devenir la norme, notamment en raison du prix qui se révèle être le principal frein à une consommation plus responsable.





L'éco-responsabilité est aujourd'hui au coeur des préoccupations des acteurs de la mode - pas tous mais presque - qui multiplient les initiatives pour réduire leur impact sur la planète. Chose qui semble séduire les consommateurs même si la mode durable n'est toujours pas devenue un réflexe lors de leurs séances de shopping. Seulement un cinquième des Français (22%) déclare souvent acheter des articles durables lorsqu'ils cherchent à étoffer leur garde-robe, et ce n'est systématique que pour 4% du panel, révèle un sondage réalisé par Appinio*. La plupart des sondés (48,8%) se tournent toutefois "parfois" vers des articles durables pour amoindrir l'impact de leur dressing sur l'environnement.

Plus de la moitié des Français qui n'achètent jamais, ou rarement, des articles de mode durable (57,8%) justifient ce choix par le prix qu'ils considèrent comme le principal frein, estimant que ces vêtements ou accessoires sont plus chers que les articles 'classiques'. Mais, fait intéressant, le manque d'information et de transparence des marques représente également un frein pour une large partie des répondants. Près d'un quart des personnes interrogées (24,1%) affirment ne pas savoir où trouver de la mode durable, 20,9% estiment qu'il n'y a pas de transparence - ce qui les empêche de savoir quelles marques sont réellement durables, et 17,7% considèrent qu'il n'y a pas suffisamment de choix de produits ou de marques durables.

Matières durables et seconde main



Les Français qui achètent parfois, souvent, ou toujours de la mode durable se tournent spontanément vers les marques dites respectueuses de l'environnement (45%), vers les vêtements conçus à partir de matières durables (43%), et vers les articles vintage, d'occasion, ou de seconde main (36%). Ils apparaissent cependant bien moins enthousiastes vis-à-vis de la production locale (19%) et du commerce équitable (20%).

Et lorsqu'il s'agit de seconde main, les sondés s'adressent avant tout aux plateformes de revendeurs en ligne (79%), bien que les boutiques de friperie (44%) attirent également les shoppeurs. Sans grande surprise, Vinted apparait comme la plateforme privilégiée par les Français pour leurs achats de seconde main (88,5%), devant eBay (18,1%), et, dans une moindre mesure, Vestiaire Collective (5,8%) et Zalando Pre-owned (5,8%).

* Ce sondage a été réalisé par Appinio, entre le 26 et le 30 août 2021, auprès de 1.000 Français âgés de 16 à 65 ans.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2021 AFP-Relaxnews.