La mode espagnole poursuit son idylle avec Paris

« L’Espagne est un pays très créatif, qui compte de nombreux créateurs talentueux et très qualifiés. De plus, c’est le pays où se dessinent les tendances de la consommation de masse », affirmait Modesto Lomba à FashionNetwork.com en mars 2018. Le président de l’Association des Créateurs de Mode d’Espagne (Acme) avait réalisé cette interview à l’occasion de l’événement « Made in Spain : la mode au-delà des frontières » de l’an passé. Un an plus tard, en pleine Fashion Week dans la capitale française, l’association revient à Paris avec la cinquième édition de l’exposition qui représente la création espagnole à l’ambassade d’Espagne en France.


Le « Made in Spain » a été bien représenté à la fashion week de Paris - ACME

Ce projet, qui représente une occasion exceptionnelle de présenter un large éventail de créateurs espagnols à la Fashion Week parisienne, a séduit plus de 50 marques parmi lesquelles Delpozo, qui participait pour la première fois à l’événement, mais aussi Leandro Cano, Adolfo Domínguez, Duarte, Agatha Ruiz de la Prada, Oteyza, Manolo Blahnik et Moisés Nieto, entre autres. « L’objectif est de créer un réseau entre nos créateurs et les principaux agents du secteur à Paris, d’encourager la diffusion de la mode espagnole en France et de faire la promotion du “Made in Spain” », explique l'Acme.

Le 28 février dernier, l’exposition a présenté une sélection soignée de pièces de créateurs espagnols ayant participé aux défilés de la Mercedes Benz Fashion Week Madrid, de l’événement 080 Barcelona et de la Fashion Week de New York. Les pièces étaient tirées des collections printemps-été 2019 et automne-hiver 2019/2020.


Créations Delpozo, Devota & Lomba et Teresa Helbig - ACME

« Paris est une capitale internationale, une ville qui reflète le monde entier », affirme Rosa Tous, la vice-présidente de la marque de bijoux Tous. Présente pour la première fois à l’événement après avoir rejoint l'Acme début 2019, la dirigeante exprime son enthousiasme pour ce projet qui correspond aux dates de la Fashion Week parisienne. « Je pense que c’est une initiative incroyable qui nous permet d’être au bon endroit au bon moment. C’est un moyen d’aider et d’encourager de nombreuses marques », souligne-t-elle.

De son côté, la créatrice catalane Teresa Helbig n’en est pas à sa première participation. Elle s’était fait remarquer lors de l’édition précédente grâce à un design exclusif de bouteilles d’huile d’olive, également présenté lors de l’exposition. « C’est formidable de pouvoir travailler avec l'Acme et de profiter de la visibilité de cet événement. Nous sommes une marque de robes et de bijoux, et cet écrin est idéal pour présenter nos créations », commente avec enthousiasme la lauréate du prix de la meilleure collection de la MBFW Madrid, admirant le mobilier et la décoration de l'ambassade d’Espagne à Paris. À l’Hôtel Wagram de l’avenue George-V, on peut notamment admirer des œuvres de Goya et une impressionnante collection de tapis de la Fabrique Royale de Tapis de Madrid.


Rossy de Palma, Pepa Bueno et Modesto Lomba avec l’ambassadeur Fernando Carderera et sa femme Victoria María de Diego - ACME

Fondée en 1998 par les créateurs Modesto Lomba, Jesús del Pozo, Elio Berhanyer, Antonio Pernas, Ángel Schlesser et Roberto Verino, ACME est une association professionnelle à but non lucratif qui a pour but la promotion de la mode espagnole et la défense des intérêts des créateurs du pays. L'Acme propose des outils d’amélioration de la compétitivité et représente le secteur auprès des institutions et des entités extérieures. Aujourd’hui, l’industrie de la mode représente 2,9 % du PIB espagnol.

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterCréation
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER