×

La patronne du plus grand magasin de luxe d'Amérique latine risque la prison

Par
AFP
Publié le
today 9 déc. 2005
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

SAO PAULO, 9 déc 2005 (AFP) - La propriétaire du magasin de très grand luxe Daslu, dont l'ouverture à Sao Paulo avait fait grand bruit en juin dernier, risque la prison après avoir été mise en accusation pour fraude fiscale notamment.


Boutique "Nova Daslu" à la fin des travaux

Le ministère public a demandé jeudi soir à la justice la mise en accusation de sept personnes, dont la femme d'affaires Eliana Tranchesi, propriétaire du plus grand magasin de luxe d'Amérique latine, pour divers délits : constitution de bande de malfaiteurs, falsification de documents, contrebande, fraude et tentative de fraude à l'importation.

Les peines encourues par Eliana Tranchesi et son frère Antonio Piva Albuquerque peuvent aller jusqu'à 21 ans de prison. Cinq autres personnes responsables de sociétés d'importation pourraient écoper de 2 à 14 ans de prison.

La différence entre les prix d'achat des produits de luxe et les montants déclarés au fisc pouvait atteindre 9.000%. Ainsi une paire de chaussures Gucci achetée entre 80 et 100 dollars - et revendue chez Daslu à des prix pouvant aller jusqu'à 8.000 dollars- ne figurait sur les documents d'importation remis au fisc que pour un montant de 4 dollars.

Eliana Tranchesi avait été interpellée le 13 juillet pendant douze heures avant d'être relâchée.

L'ouverture du magasin Daslu, où les Brésiliens fortunés peuvent acheter toute la gamme de produits de luxe à des prix exorbitants dans un environnement de sophistication extrême, avait fait couler beaucoup d'encre en juin dernier, en raison du fossé séparant pauvres et riches au Brésil.

Une armée d'agents de sécurité surveillent l'accès des clients au magasin, situé à proximité d'une favela où les habitants s'entassent dans des masures de planches.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.