×
104
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

La semaine de la mode de Sao Paulo placée sous le signe de l'écologie

Par
AFP
Publié le
today 24 janv. 2007
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

SAO PAULO, 24 jan 2007 (AFP) - Les créateurs de mode brésiliens ont résolument placé les défilés de la collection automne-hiver sous le signe de l'écologie, lors de la 22ème édition de la Sao Paulo Fashion Week (SPFW) qui débute ce mercredi 24 janvier.


Création Osklen 2006

Coton biologique, laine artisanale, cuir végétal, teintures à base de pigments naturels sont à l'honneur du principal événement de la mode au Brésil: 37 stylistes brésiliens présentent jusqu'à lundi leurs collections.

Les créateurs de mode veulent montrer qu'ils ne sont pas indifférents aux grandes préoccupations écologiques et parient sur la biodiversité, le développement durable et la conscience sociale et environnementale.

Plusieurs stylistes ont également décidé d'utiliser des matériaux alternatifs, recyclés à partir de bouteilles en résine PET, ou de PVC surtout employé jusqu'à présent pour les chaussures en cuir synthétique. Un styliste, Antonio Merlino s'est associé à l'Institut du PVC pour créer des vêtements en textile fabriqué à partir de ce matériau très léger.

Le créateur Oskar Metsavaht, des griffes Osklen et New Order, a de son côté lancé une sorte d'e-label: les produits qui bénéficieront de ce sceau devront avoir un faible impact sur l'environnement, préserver la diversité culturelle et tisser des relations éthiques avec les communautés locales.

"Le Brésil est le pays de l'avenir, car c'est le pays des biotechnologies et du vert", a-t-il déclaré au quotidien O Estado de Sao Paulo.

Dans le bâtiment de la Biennale de Sao Paulo qui accueille les défilés, les visiteurs pourront calculer leurs émissions annuelles de carbone dans leur vie quotidienne et apprendre à les neutraliser.

La semaine de la mode donne l'exemple: l'organisateur Luminosidade va planter 4.290 arbres de plus de 80 espèces locales dans une zone particulièrement dévastée de la forêt atlantique tropicale afin de neutraliser les émissions de l'événement, du site internet et de la publication papier.

Après le Fashion Rio, qui avait décidé de combattre l'anorexie des top-modèles à la suite du décès en novembre dernier de la mannequin Ana Carolina Reston, morte à 21 ans à Sao Paulo alors qu'elle ne pesait plus que 40 kilos pour 1m74, Sao Paulo a décidé de suivre le mouvement et organise des débats sur ce fléau.

La Sao Paulo Fashion Week a banni de ses défilés les mannequins de moins de 16 ans et exige un certificat de santé pour les laisser monter sur le podium. Elle va également diffuser des brochures prodiguant des conseils de nutrition à l'adresse des mannequins.

La Sao Paulo Fashion Week espère aussi que les affaires seront au rendez-vous. La dernière édition de la collection printemps-été avait généré un chiffre d'affaires de 1,2 milliard de reals (560 millions de dollars) sur le marché brésilien et étranger.

Les recettes de la collection automne-hiver sont traditionnellement inférieures car les acheteurs étrangers sont davantage séduits par l'exubérance tropicale de la mode brésilienne d'été.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.