×
Par
AFP
Publié le
20 sept. 2005
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La star de la télévision Oprah Winfrey lève son appel au boycott d'Hermès

Par
AFP
Publié le
20 sept. 2005

© 2005 AFP - La grande vedette de la télévision américaine, Oprah Winfrey, a levé sa menace de boycott de la maison française de luxe Hermès après avoir reçu des excuses de la part du PDG d'Hermès pour les Etats-Unis.


Oprah Winfrey le 27 février 2005 à Hollywood
Photo : Vince Bucci

Persuadée d'avoir été snobée parce qu'elle est noire par la célèbre boutique du faubourg Saint Honoré lors d'une visite à Paris en juin dernier, Oprah avait menacé de lancer une campagne de boycott contre la célèbre enseigne.

Lundi, lors de la reprise de son émission quotidienne suivie par des millions de téléspectateurs, Oprah a de nouveau raconté sa mésaventure. S'exprimant sur le plateau, le président d'Hermès-USA, Robert Chavez s'est déclaré "désolé" et indiqué que le personnel d'Hermès avait depuis reçu une formation spéciale pour éviter que de tels incidents se reproduisent.

Le 14 juin, la vedette milliardaire qui anime depuis plus de 20 ans une émission suivie par quelque 30 millions de téléspectateurs aux Etats Unis et retransmise dans 112 pays, avait trouvé porte close en se présentant avec son entourage vers 18h45 devant la boutique Hermès, qui était sur le point de fermer ses portes.

Une hôtesse avait proposé à Oprah Winfrey de revenir le lendemain mais celle-ci avait répondu qu'elle avait déjà d'autre engagements.

Oprah Winfrey qui a récemment été désignée par le magazine Forbes comme "la personnalité la plus influente du monde", avait affirmé qu'Hermès lui aurait ouvert ses portes si elle avait été blanche.

"Hermès regrette de n'avoir pu accueillir Madame Oprah Winfrey et les personnes qui l'accompagnaient pour leur accorder toute l'attention et le service qu'Hermès s'attache à offrir à chacun de ses clients dans le monde. Hermès exprime ses sincères regrets pour tout malentendu que ces circonstances auraient pu causer", avait indiqué la maison de luxe dans un communiqué quelques jours après l'incident.CHICAGO (Etats-Unis), 20 sept 2005 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.