×
127
Fashion Jobs
Par
AFP
Publié le
29 avr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La vénérable Sotheby's ne lâche plus les baskets

Par
AFP
Publié le
29 avr. 2021

La maison de vente ne lâche plus les baskets. La société vient de lancer sa première vente aux enchères internationale uniquement dédiée à ces chaussures qui permettent de séduire un nouveau public plus jeune et de l'attirer dans le monde des ventes de haut vol.




Là comme ailleurs, la pandémie a forcé à changer les habitudes et un glissement vers des enchères en lignes accessibles avec un smartphone et Sotheby's n'a pas manqué de remarquer que des clients plus jeunes étaient attirés par la vente de "sneakers" au design classique et avec une histoire collée à la semelle.

Et son tableau de chasse s'enorgueillit depuis lundi de la vente record pour une paire de baskets: les Nike Air Yeezy 1 portées par leur inspirateur, le rappeur Kanye West. Elles ont été achetées par une plateforme d'investissement spécialisée pour 1,8 million de dollars. C'est le triple du précédent record.

Mardi, la maison a lancé les enchères en ligne de "Gamers Only", sa première vente internationale de baskets, entièrement réalisée en ligne. Elle propose, jusqu'au 12 mai à 14H00 GMT, 13 paires de chaussures portées sur le parquet par quelques uns des plus grands joueurs de baskets de la NBA, le championnat américain, et référence absolue de ce sport: Stephen Curry, Scottie Pippen, Shaquille O'Neal, Charles Barkley, Steve Nash, Kevin Garnett, Patrick Ewing, Dominique Wilkins, Allen Iverson, Moses Malone, Kareem Abdul-Jabbar et Isiah Thomas. Et bien sûr Michael Jordan.

Jeune et nouveau



Outre le fait qu'âgé de 20 à 40 ans le profil des amateurs de ventes de baskets est plus jeune que pour d'autres types d'enchères, "ce qui est vraiment intéressant c'est que plus de 50% des acheteurs et enchérisseurs sont nouveau chez Sotheby's et donc nous voyons là un excellent moyen d'attirer de nouveaux clients", a confié à l'AFP, Josh Pullan, le directeur mondial de la division Sotheby's Global Luxury.

Le record de lundi montre la vitalité du marché, qui n'était qu'une curiosité il y a encore 10 ans. Selon les analystes de la société financière Cowen, le marché mondial de la revente de baskets de collection pourrait peser 30 milliards de dollars d'ici 2030.

Le record précédent était jusqu'ici détenu par des Air Jordan 1 de Nike, parties pour 615.000 dollars lors d'une vente organisée par Christie's, mi-août 2020. Le joyau de la vente de Sotheby's est une paire du même modèle mais portée par Michael Jordan lors de sa première saison (1984-85) en NBA. Elle est estimée entre 100.000 et 150.000 francs suisses (de 90.000 à 136.000 euros et de 109.000 à 164.000 dollars).

"La catégorie des sneakers explose", a souligné Josh Pullan, et d'ajouter: "Nous voyons que les collectionneurs qui sont passionnés par une catégorie, qui comprennent le design et l'histoire qui accompagne ces objets sont prêts à les pourchasser et à les acheter".

Air Jordan plus



La maison de vente espère que le buzz crée par le record du monde des Yeezy va doper les prix. Les Nike Air Jordan 1 "n'ont pas seulement changé les chaussures de basket à tout jamais mais elles sont aussi l'un des fondements de la culture des sneakers", a souligné Sotheby's.

La paire en vente jusqu'au 12 mai, aux couleurs rouge, noir et blanc des Chicago Bulls, a été portées par la légende durant sa toute première saison et "elle vient de quelqu'un qui connaissait Jordan personnellement, ce qui fait que leur provenance est impeccable", a expliqué Josh Pullan et pour ajouter encore au poids de l'histoire de la paire, "il y a un peu d'usure au niveau de l'orteil et autour des talons, ce qui nous donne une idée de ce qui s'est passé pendant le match durant lequel il les a portées".

"L'Air Jordan 1 est l'un des Graals", tranche-t-il.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.