Le British Fashion Council soutient à fond les jeunes stylistes avec NewGen

Le British Fashion Council annonce les neuf jeunes créateurs retenus pour NewGen (Nouvelle Génération) pour la saison printemps-été 2016. Ce dispositif de parrainage lancé en 1993 par la chambre syndicale britannique de la mode, le British Fashion Council (BFC), et cofinancé par l’enseigne Topshop, apporte un soutien concret et efficace aux talents les plus prometteurs sur plusieurs saisons.

Le défilé de Ashley Williams bénéficiaire de NewGen - BRC

« Nous sélectionnons une dizaine de stylistes, que nous accompagnons pendant six saisons. Cela nous permet de voir leurs qualités, mais aussi leurs handicaps, et ainsi de mieux les aider », explique Anna Orsini, consultante stratégique du BFC et membre du comité NewGen.

« A partir de 2007, le programme NewGen a totalement changé, passant d’une simple aide financière à un soutien à 360 degrés, élargi à toutes les problématiques liées au lancement d’une maison de mode, du cashflow à la distribution, en passant par la protection de la marque. Il est fondamental, par exemple, que les jeunes déposent le nom de leur marque en Chine dès leurs tout débuts », poursuit-elle.

Pour la saison printemps-été 2016, NewGen n’accueillera pas de nouveaux noms, continuant à soutenir les sélectionnés des saisons précédentes. Il s’agit de 1205, Ashley Williams et Ryan Lo, qui vont défiler lors de la Fashion Week de Londres du 18 au 22 septembre prochain, tandis que les autres participants y présenteront leur collection : Claire Barrow, Danielle Romeril, Molly Goddard, Marta Jakubowski et Sadie Williams, sans oublier la Française Faustine Steinmetz, entrée dans le dispositif l’an dernier.

Anna Orsini - ITS2015-Gianmaria Gava

Pour sa part, Marques'Almeida, la marque lancée en 2011 à Londres par les Portugais Marta Marques et Paulo Almeida, qui a bénéficié du soutien de NewGen jusqu’en février dernier, défilant sur les podiums londoniens, quitte le programme cette saison pour voler de ses propres ailes.

« NewGen accompagne aussi de manière très concrète les jeunes sur le marché. On les aide sur le produit et la distribution. Ils sont d’abord vendus auprès de quatre multimarques pilotes dans le monde, en Asie, aux Etats-Unis et en Europe (Paris, Londres). Nous organisons aussi les London Showroom, afin qu’ils puissent rencontrer des acheteurs potentiels sur différents marchés stratégiques », indique encore Anna Orsini.

Le programme London Showroom, qui permet aux créateurs débutants de NewGen de présenter leur travail aux acheteurs de par le monde, a été lancé en 2008 et a compté jusqu'à présent 37 éditions pour un total de 150 designers et 6 500 commandes.

« Nous sommes un peu comme le directeur commercial de ces stylistes en herbe. Avec London Showroom, nous avons choisi de les emmener dans des places très ciblées : Paris, qui est incontournable pour le business, New York, pour rencontrer la presse la plus prestigieuse et les détaillants américains, Los Angeles, pour le stylisme et le red carpet, et Hong Kong, car c’est la porte d’entrée pour le marché asiatique, un marché primordial aussi pour la mode masculine », conclut Anna Orsini.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversCréation
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER