Le colosse chinois de la chaussure Huajian veut investir en Egypte

Le colosse chinois de la chaussure Huajian Group réalisera « d’énormes investissements » dans la zone industrielle périphérique du Caire, connue pour la production de cuir. C’est ce qu’a déclaré hier le ministre de l'Industrie et du Commerce égyptien, Amr Nassar.


ANSA

Amr Nassar a parlé aux journalistes après sa rencontre avec une délégation du groupe Huajian, menée par Zhang Huarong, fondateur et président de l'entreprise, à laquelle a également pris part le conseiller aux affaires économiques de l'ambassade de Chine au Caire.

« Huajian a pour projet de réaliser des investissements dans le nouvel Roubiki Leather City, en particulier en ce qui concerne les produits en cuir de première qualité », a déclaré le ministre.

Amr Nassar a fait savoir que le fabricant de chaussures prévoyait la construction d'un complexe industriel proche de l'aéroport international du Caire, dans une zone où est favorisé le développement d’industries textiles, électroniques et d’électroménagers.

« L'Egypte a l’intention de fournir tout l’appui nécessaire dans tous les secteurs de l'économie aux investisseurs les plus importants, un support dont bénéficieront les investisseurs mais aussi l'économie égyptienne », a dit Amr Nassar.

Le ministre a d’ailleurs souligné la longue expérience du groupe dans la production de cuir, en mettant l’accent sur le succès obtenu par la firme chinoise dans la construction d'une zone industrielle entière en Ethiopie, qui lui a valu le titre de "plus grand investisseur en Afrique ".

Zhang a de son coté déclaré que l'intention de Huajian d'investir en Égypte s’inscrit dans le cadre du programme Belt and Road Initiative (BRI), soit "la nouvelle route de la soie" visant à renforcer les liaisons terrestres et maritimes entre l’Asie, l’Europe et l’Afrique.

Le président de Huajian a décrit l'Egypte comme un des pays stratégiques pour la BRI, et a ajouté que les leaders égyptiens ont une vision très claire des investissements à faire en Afrique, ce qui constitue « une forte motivation pour notre groupe pour investir sur le marché égyptien ».

Traduit par Sonia Broyart

Mode - ChaussuresLuxe - ChaussuresIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER