×
Publié le
24 janv. 2019
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe Carlin a validé sa nouvelle feuille de route

Publié le
24 janv. 2019

Après un passage délicat en 2017, le groupe Carlin a dû accélérer sa transformation, mais celle-ci a porté ses fruits. Le spécialiste des tendances et du conseil, qui regroupe trois agences - Carlin, 79C (tournée vers la communication) et Inmouv (tournée vers le sport) -, a ainsi vu son plan de continuation être validé par le tribunal de commerce à la fin 2018.


Visuel illustration - Carlin


Après un peu plus d'une année en observation, à la suite de son placement en redressement judiciaire à l'été 2017, le groupe de prospective a donc confirmé sa nouvelle feuille de route d'après restructuration. Après de premières mesures de réduction des effectifs (de 50 à 40 salariés environ), de recentrage de ses publications tendances, mais aussi de déménagement du siège à Clichy pour réduire les coûts, le pôle d'agences s'est remis en marche.

« Nous avons retrouvé la croissance en 2018 », annonce Edith Keller, présidente du groupe. « Aucun de nos clients ne nous a lâché au moment du redressement et aujourd'hui, nous sommes optimistes pour la suite. Tout en ayant concentré notre offre de cahiers de tendances, nous dégageons également de la croissance sur ce segment et notre progression se fait autant en France qu'à l'international, ce qui est un bon signal », ajoute celle qui est depuis un an et demi épaulée par son fils, Edouard Keller, désormais directeur commercial international et chargé également des nouveaux développements de l'agence.

Car Carlin s'est fixé de nouveaux horizons. Si l'agence de tendances a gardé son axe historique de la couleur comme expertise, elle met également en avant son caractère international (60 % du chiffre d'affaires), notamment la réciprocité des opérations entre France et Chine, développe une nouvelle approche côté innovation, sous l'impulsion d'Edouard Keller, et appuie désormais sa prospection sur les nouvelles technologies et notamment la data. Une nouvelle source d'information qui nourrit notamment le deuxième volet de son activité avec les tendances, à savoir le conseil et particulièrement son activité de conception et de suivi de collection.

« L'autre nouveau point fort pour nous c'est que nous avons choisi de travailler désormais en hub avec des partenaires », ajoute Edith Keller. « Plutôt que de multiplier les investissements en interne, il vaut mieux savoir faire appel à des spécialistes des thématiques dont nos clients pourraient avoir besoin. Chacun a son expertise ! » conclut la dirigeante.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com