×
73
Fashion Jobs
SIDLER SA
Swiss Area Visual Merchandiser / Luxury Brand / Geneva Based
CDI · GINEVRA
VILHELM PARFUMERIE
Responsable Administration Des Ventes Export
CDI · GENÈVE
VILHELM PARFUMERIE
Office Manager
CDI · GENÈVE
ESTÉE LAUDER COMPANIES
Supply & Event Planner, Travel Retail Worldwide
CDI · Wollerau
ESPRIT
Area Manager (M/W, 100%)
CDI · Opfikon
ESTÉE LAUDER COMPANIES
Quality Manager Travel Retail Distribution Centers
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER COMPANIES
Supervisor Logistics
CDI · Lachen
ZADIG ET VOLTAIRE
Vendeur / Sales Assistant - Aubonne - CDI 8h
CDI · AUBONNE
SIDLER SA
Junior Handbags Designer / Fashion Brand / Ticino
CDI · LUGANO
ONLY
Flexible Aushilfe im Verkauf (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
ONLY
Shop Manager (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
ONLY
Shop Manager Assistant (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
SIDLER SA
Store Manager / Top Luxury Brand / Luzern
CDI · LUCERNA
SIDLER SA
Sales Assistant / Luxury Brand/ Zürich
CDI · ZURIGO
SIDLER SA
Sales Assistant / New Opening / Luxury Brand / Crans-Montana
CDI · SIERRE
LA GARDE-ROBE LGR
Stagiaire Digital Marketing / da
Stage · GENÈVE
ESPRIT
Sales Associate Auf Stundenlohnbasis (Flexible Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W/D)
CDI · Thun
ESPRIT
Sales Associate Auf Stundenlohnbasis (Flexible Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W/D)
CDI · Zug
ONLY
Flexible Aushilfe im Verkauf (M/W/D)
CDI · SPREITENBACH
SIDLER SA
Store Manager / New Store Opening / Crans Montana
CDI · CRANS-MONTANA
THE KOOPLES
Sales Advisor w/m - Full Time - Pkz Basel Women
CDI · BÂLE
CLINIQUE
Clinique Counter Rotatore Suisse Romande 80% CDD
CDI · Geneva
Publié le
3 avr. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe H&M a vu ses ventes dévisser de 46% en mars

Publié le
3 avr. 2020

Après avoir signé un bon premier trimestre 2020, le géant suédois H&M prévoit déjà un deuxième trimestre "déficitaire" en raison de l'épidémie de coronavirus, qui l'a obligé à fermer les trois quarts de ses boutiques. A l'occasion de la publication détaillée de ses résultats du premier trimestre, l'entreprise indique ainsi avoir vu son chiffre d'affaires plonger de 46% au mois de mars. 


Collection Conscious Exclusive été 2020 - H&M


"Chaque jour, nous devons fermer des magasins et la situation devient de plus en plus éprouvante", a expliqué Helena Helmersson, la nouvelle directrice générale du groupe. A travers le monde, 3 778 de ses 5 065 points de vente ont le rideau baissé. Plusieurs dizaines de milliers d'employés du groupe sont concernés par du chômage temporaire, tandis que le conseil d'administration a décidé de ne pas verser de dividendes aux actionnaires cette année.

L'exercice 2020 avait pourtant bien débuté, ce qui a permis à l'enseigne de dégager au premier trimestre un bénéfice net de 1,9 milliard de couronnes suédoises (176 millions d'euros), soit plus du double de celui de l'an passé. Le chiffre d'affaires, lui, a progressé de 7% à 54 milliards de couronnes pour la période allant de décembre 2019 à février 2020, et de 5% en monnaies locales. 

Cependant, "au cours de la deuxième moitié du trimestre, les ventes du groupe ont été freinées par l'apparition rapide du coronavirus, notamment en Chine", son sixième marché et berceau de la maladie apparue en décembre. Sur l'ensemble du trimestre, les ventes ont reculé de 24% en Chine et, pour le seul mois de février, de 84%. Au plus fort de la crise, H&M a dû fermer 334 de ses 518 magasins dans le pays. L'activité du groupe y reprend néanmoins progressivement des couleurs : presque tous ses magasins ont rouvert leurs portes et "les ventes redémarrent graduellement".

Avec la propagation du virus à travers le monde (notamment en Europe et aux Etats-Unis où les positions du groupe sont fortes) et les ventes désastreuses du mois de mars, le propriétaire de H&M, Monki ou encore & Other stories prévient d'ores et déjà que "le deuxième trimestre sera naturellement très touché par la situation" sanitaire "et sera donc déficitaire".

Faisant un point sur les ventes en ligne, le groupe indique que cette activité web a augmenté de 17% au mois de mars, une hausse beaucoup plus faible qu'au premier trimestre (+44%). Selon Maria Landeborn, stratégiste à la Danske Bank interrogée par l'agence de presse TT, "les ventes en ligne ne constituent pas encore une part suffisamment importante pour compenser la baisse des ventes en magasin".

Afin de limiter les effets de la crise, le groupe a indiqué vouloir réduire ses dépenses d'exploitation, hors amortissements, d'environ 20 à 25% au deuxième trimestre, ainsi que ses investissements pour l'ensemble de l'année. Il dit aussi avoir réajusté sa politique d'achats, sans préciser dans quelle mesure ses commandes aux fournisseurs ont été réduites.

Enfin, épinglé pour avoir dans un premier temps souhaité arrêter de payer ses loyers en Allemagne, le groupe dit attendre "de nouveaux allègements de loyers sur la base de dialogues avec les différents propriétaires", tandis que les cadres supérieurs du groupe voient leur salaire temporairement réduit de 20%. 

Avec AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com