×
96
Fashion Jobs

Le groupe TWC cherche à se séparer de sa branche maroquinerie

Publié le
today 18 sept. 2019
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe d'horlogerie français The Watch Connection (TWC) serait sur le point de se séparer de sa branche maroquinerie. Un appel d'offres concernant son activité de maroquinerie a été ouvert afin de trouver un repreneur. Cette décision marque une nouvelle étape dans le processus de redressement judiciaire du groupe enclenché le 5 juin dernier par le Tribunal de commerce de Paris. La date limite pour déposer une offre de reprise auprès de l'administrateur judiciaire  avait été fixée au 13 septembre dernier. Pour l'heure, les noms des potentiels intéressés ne sont pas encore connus, les dossiers étant en cours d'étude.


© Groupe TWC


Le groupe TWC a été fondé en 1998 par la famille Chaumet. Il développe, produit et distribue de l'horlogerie, des bijoux et de la maroquinerie. Il détient notamment les licences d'exploitation des montres Jean Paul Gaultier, Ted Lapidus et Zadig & Voltaire. Le groupe avait notamment acquis le lunetier français L'Amy en octobre 2010, avant de le revendre au groupe suisse ILG en 2015.

Dans le cadre du redressement judiciaire, la période d'observation devrait durer cinq mois et prendre fin au début du mois de décembre prochain. Le groupe TWC compte un effectif de 43 personnes et enregistre un chiffre d'affaires de 15,7 millions d'euros sur son exercice 2018. Les ventes du pôle maroquinerie, qui emploie deux salariés, pèsent à elles seules 3,4 millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com