Le ministère de la Culture propose une aide pour la présence digitale des jeunes créateurs

Après l’aide aux premières présentations des marques de mode lancée en janvier 2018, le ministère de la Culture renouvelle son soutien aux jeunes créateurs avec cette fois une aide au développement du contenu numérique. Les designers ont jusqu’au 19 avril pour y postuler.
 
Avoc et ses deux fondateurs ont bénéficié de l'aide aux premières présentations de mode attribuée par le ministère de la Culture en 2018 - Alexandre Guirkinger

Parmi les prérequis pour tenter de remporter cette subvention, plafonnée à 20 000 euros, il faut que l’entreprise existe depuis cinq ans maximum et que son dernier chiffre d’affaires soit compris entre 30 000 et 500 000 euros. Le ministère de la Culture précise que parmi les critères d’évaluation, il prendra en compte le potentiel créatif de la proposition, la maturité de la marque, la solidité de l’entreprise et la pertinence de son projet numérique.
 
La somme que recevront les marques distinguées pourra être consacrée à des dépenses bien précises, comme la création d’un site Internet marchand, la création de contenu digital ou encore un événement promotionnel appuyé sur le numérique.
 
Un comité consultatif se réunira en juin prochain pour choisir les lauréats. Les résultats seront dévoilés un mois plus tard et les subventions versées dans la foulée.
 
L’an passé, l’aide aux premières présentations des marques de mode a été attribuée à 16 marques : Avoc, Charlotte Chesnais, Aalto, Icosae, Coralie Marabelle, Jour/Né, Kenta Matsushige, Koché, Atelier Bartavelle, Marie Marot, Mazarine, Nïuku et Proêmes de Paris, Solovière, De Rigueur et D’Estrëe. En tout, 300 000 euros avaient été alloués à ces différentes griffes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - DiversCréation
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER