×
128
Fashion Jobs
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
12 avr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les boutiques d’Angleterre et du Pays de Galles rouvrent leurs portes à des flots de clients

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
12 avr. 2021

Ils sont de retour ! Lundi 12 avril, les clients d’Angleterre et du Pays de Galles avaient l’air décidés à ne pas perdre une seconde pour profiter de la réouverture des commerces non essentiels.


La vie reprend son cours sur Oxford Street, à Londres, à 11h du matin - Photo: Nigel Taylor


La réouverture des commerces non essentiels dans de nombreuses régions du Royaume-Uni semble avoir connu un grand succès, si l’on en croit les multiples témoignages de clients ravis, faisant état d’impressionnantes files d’attente.

Malgré tout, même si le trafic en boutique a bondi par rapport à la semaine dernière et par rapport à la même période l’an dernier, il reste désespérément bas comparé au trafic enregistré en avril 2019.

À 15 h, les clients avaient déjà envahi les artères commerçantes en masse, avec une fréquentation en hausse de 143% d’une semaine sur l’autre dans tout le pays. Les centres commerciaux faisaient encore mieux avec + 176% d’une année sur l’autre. Les grands villages commerciaux, en revanche, ont vu leurs ventes reculer de 5,6%, ayant connu leurs moments de gloire pendant les confinements.

Dans tout le Royaume-Uni, la fréquentation des boutiques en milieu d’après-midi avait déjà bondi de 116,3%, malgré une météo printanière peu clémente (9 degrés à Londres et des averses de neige dans le Nord). Les clients n’avaient pas l’air prêts à se laisser décourager.

Le centre de Londres faisait partie des destinations les plus prisées, avec un trafic en hausse de 139,7% par rapport à la semaine dernière. Oxford Street rappelait presque sa version pré-pandémie.

Des files d’attente se formaient à l’extérieur de toutes les boutiques les plus populaires: Primark, bien sûr, mais aussi JD Sports, Zara, H&M (pour l’habillement et la décoration) et Urban Outfitters, dans une moindre mesure cependant. Mais l’attente n’était généralement pas très longue.

Cependant, les touristes internationaux manquent encore à l’appel.

Un comptage approximatif des passants montrait qu’un acheteur sur trois avait acheté des articles de mode et qu’au moins un sur 10 était chargé de multiples paquets de différentes boutiques.



Photo: Nigel Taylor


Mais même sur Oxford Street, les cicatrices des mauvais jours sont encore apparentes: les restes de Debenhams et de Topshop rappellent les heures les plus sombres du commerce.

En-dehors de Londres, les villages historiques du Royaume-Uni sont ceux qui tirent le mieux leur épingle du jeu, avec une hausse de 207% d’une semaine sur l’autre. Les capitales régionales (sauf Londres), elles, ont vu la fréquentation de leurs boutiques augmenter de 161,5%.

Dans toute l’Angleterre, le trafic des destinations shopping est en hausse de 127,9% au total. Toutes les régions enregistrent des hausses à trois chiffres, avec + 162% pour l’East Midlands, + 159,8% pour les régions de North et du Yorkshire et + 120% pour le South East.

Dans le reste du Royaume-Uni, le trafic au Pays de Galles décolle de 156,8% et celui d’Irlande du Nord progresse de 71%. Seule l’Écosse enregistre un trafic en baisse de 0,2%, puisque ses commerces non essentiels sont encore fermés pour le moment.

Mais si l’on s’éloigne des comparaisons d’une semaine sur l’autre, le tableau n’est pas si réjouissant. Si l’on regarde ceux de l’année dernière, les chiffres d’aujourd’hui paraissent extraordinaires, mais si on les compare à ceux d’avril 2019, le trafic dans le centre de Londres accuse en réalité une baisse de 62,5%. Dans les capitales régionales, il recule de 30,8%, contre 31,5% pour les villes historiques et 14,3% pour les villages.

En résumé, les commerçants ont encore du pain sur la planche avant d’arriver à convaincre pleinement les acheteurs de reprendre les achats physiques… et de s’y tenir.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com