×
117
Fashion Jobs

Les enseignes de souliers et de mode enfant ont tiré leur épingle du jeu en juin

Publié le
today 24 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Au mois de juin 2019, les ventes des enseignes d'habillement membres de l’Alliance du Commerce ont enregistré une légère hausse de 1 %, en ligne avec la tendance préalablement publiée par l’IFM, qui a fait état d’une petite progression de 0,8 % de l’activité globale des acteurs du textile/habillement le mois dernier en France.


Les grandes surfaces spécialisées côté chaussures ont réalisé la meilleure progression en juin 2019 - Pixabay


Si l’on se plonge dans les différentes catégories produit des chaînes de mode françaises, les situations sont plurielles : le secteur qui s’est le mieux comporté en juin est celui de la chaussure (+10,08 %), tandis que celui des vêtements pour enfant a aussi connu une période de croissance (+4 %). L’habillement masculin (+1,8 %) et la lingerie (+1,3 %) s’en sortent également plutôt bien, seules les enseignes de prêt-à-porter féminin sont en négatif (-0,6 %).

L’activité se révèle également hétérogène selon les acteurs et leur implantation : les chaînes de grande diffusion côté habillement (comme Gémo, Kiabi, La Halle…) ont vu leurs ventes croître de 10 % le mois dernier, alors que les réseaux spécialisés ont relevé une baisse de 2,1 % (Camaïeu, Promod…). L’Alliance pointe que « l’écart entre les magasins de grande taille plutôt situés en périphérie et les réseaux de boutiques de centre-ville et de centres commerciaux se confirme ». Cela s’illustre également dans la chaussure, où les grandes surfaces spécialisées comme Besson ou Chaussea (+11,6 %) se sont davantage distinguées par rapport aux enseignes de centre-ville (+3,9 %).

Au premier semestre, « en cumul, les ventes sont en baisse de -2,6 % pour les enseignes de l’habillement et de -1,9 % pour les enseignes de la chaussure », note l’Alliance du Commerce, ajoutant que le bilan provisoire des soldes d’été se montre encourageant. Si le démarrage s’est révélé décevant, l’activité aurait ensuite été dynamisée par une météo estivale favorable et par des démarques plus agressives.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com