×
223
Fashion Jobs
HUGO BOSS
Junior Brand Manager Leather Accessories Boss Man
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
HR Specialist 80%
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Trade & Consumer Marketing Manager Estée Lauder/Origins
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
HR Generalist
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Trade Marketing & Visual Merchandizing Executive - Make up Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
jr. Brand Manager Bodywear & Hosiery | Maternity Cover
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
Clinique Travelling Consultant 100%
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Procurement Manager Facility Management & Capex
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Clinique Counter Consultant 100% Zürich
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Logistics Business Excellence And Sustainability Senior Manager
CDI · Wollerau
HUGO BOSS
Brand Manager Bodywear & Hosiery
CDI · Coldrerio
HUGO BOSS
Consultant Global Media 100% (f/m/d)
CDI · Zug
GLOBUS
Mitarbeiter:in ***Delicatessa Kundenservice (w/m/d)
CDI · ZÜRICH
GLOBUS
Verkaufsberater:in Men Fashion im Bereich Premium (w/m/d)
CDI · WALLISELLEN
THE KOOPLES
Permanent - Concession Manager - Globus Zurich Homme f/h
CDI · GENÈVE
CONFIDENTIEL
Responsable de Corner Flagship - Genève
CDI · GENÈVE
ESTÉE LAUDER
Lead Logistics Inbound And Outbound Planning
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Estée Lauder / Clinique Counter Coordinateur - Manor Sierre - 40%
CDI · Sierre
GLOBUS
Verkaufsberater:in Accessoires Für Pop-up (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
ZARA
Visual Merchandiser 100% (M/W/D) Zara Geneve
CDI · GENEVA
SIDLER SA
jr. Sales Assistant - Runner / Luxury Brand / Seasonal Contract (ft) / st. Moritz
CDI · SAINT-MORITZ
HUGO BOSS
Operations Procurement Merchandise Shoes Woman & Leather Accessories
CDI · Coldrerio
Par
AFP-Relaxnews
Publié le
19 avr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les Français privilégient toujours la qualité des vêtements au "Made in France"

Par
AFP-Relaxnews
Publié le
19 avr. 2021

La qualité des vêtements apparait comme un critère d'achat essentiel pour les Français lorsqu'il s'agit de renflouer leur garde-robes. Si la pandémie a contribué à faire évoluer les mentalités vis-à-vis d'une mode plus éthique et responsable, elle ne semble pas avoir eu d'impact sur le "Made in France", qui n'est toujours pas ancré dans leurs habitudes de consommation.


Foto: AFP


Que regardez-vous en premier lorsque vous achetez un vêtement ? Plus de la moitié des Français (57%) semblent avant tout se fier à la qualité du vêtement, d'après une étude réalisée par Ipsos pour Sequoia Pressing*. Bonne ou mauvaise nouvelle ? A vous de juger. Un changement de taille est toutefois survenu en deux ans, au regard d'une précédente étude réalisée en 2019, puisque le prix n'apparait désormais plus comme le principal critère d'achat en matière de mode.

Il n'arrive qu'à la deuxième place (20%), loin derrière la qualité des vêtements, et devance le style, un critère important pour 12% des Français, et le fait d'être "Made in France" qui n'obtient que 11% des suffrages. Un chiffre surprenant au regard de la volonté affichée par les Français de se tourner vers des marques locales au début de la crise sanitaire.

Un conflit de générations ? 



Dis-moi ton âge, je te dirai si tu achètes "Made in France". Un raccourci un peu facile ? Pas tant que ça si on étudie plus en détail les résultats de cette étude. Pas moins de 18% des 51-65 ans voient en le "Made in France" un critère d'achat essentiel, loin devant le style qui ne recueille que 7% des suffrages.

Un constat qui tend à s'inverser lorsque la question est posée aux Français âgés de 30 à 50 ans. Plus d'un cinquième d'entre eux (21%) considèrent le prix comme le premier critère d'achat, devant le fait d'être à la mode (15%), puis, loin derrière, la fabrication française qui n'apparait comme une priorité que pour 6% des personnes interrogées.

Les Français semblent en revanche parfaitement enclins à donner un second souffle à leurs vêtements. Près des deux tiers des sondés (64%) déclarent avoir déjà fait ou sont prêts à faire retoucher leurs habits pour les faire durer dans le temps. Une pratique qui semble plus animer les femmes (67%) que leurs homologues masculins (59%), mais qui semble malgré tout faire l'unanimité.

*Cette étude Ipsos pour Sequoia Pressing a été réalisée au mois de février 2021, en France, auprès d'un échantillon représentatif de 500 répondants hommes et femmes, âgés entre 30 et 65 ans.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2021 AFP-Relaxnews.