×
Publicités
Publié le
11 oct. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les grandes enseignes accordent plus de place à l'enfant dans leurs rayons

Publié le
11 oct. 2021

La mode enfantine reprend progressivement des couleurs. Au premier trimestre de 2021, les ventes d’habillement pour enfants en France ont atteint 707 millions d’euros, en rebond de 14% par rapport au premier trimestre de 2020 marqué par le début de la crise sanitaire, mais toujours loin des 781 millions d’euros engendrés en 2019. Avec la vaccination et le recul de l'épidémie, la rentrée des classes 2021 s’est déroulée quasi normalement dans l'Hexagone, avec un retour sur les bancs de l'école des enfants qui s'est accompagné d'un élargissement de l'offre de vêtements et accessoires en boutiques.


La mode enfantine reprend des couleurs pour la rentrée scolaire - Shutterstock


L'analyste Retviews by Lectra, dont la spécialité est de comparer les assortiments des marques, rapporte que pour cette rentrée scolaire 2021 les enseignes de la fast-fashion ont revu à la hausse le niveau d’assortiment de produits dédiés aux enfants par rapport à la rentrée 2020.

Zara, l’enseigne phare du groupe espagnol Inditex, a augmenté de près de 30% la part de son offre dédiée à l’enfant. Elle est ainsi passée de 27% de l’offre en 2020 à 35% pour la rentrée scolaire de 2021. Chez un autre espagnol, Mango, l’offre est passée de 29% à 34%, chez l’enseigne italienne OVS elle est passée de 38 % à 42% ; seul le géant suédois H&M maintient un niveau presque identique, de 26% à la rentrée 2020 à 27% pour celle de septembre 2021.

Même si l’éco-conception n’est plus une tendance mais plutôt un prérequis en matière de mode, Retviews by Lectra souligne que l’offre de produits écoresponsables est plus présente au sein de l’offre enfant que celle dédiée aux adultes.

Une constatation qui s’expliquerait peut-être par le fait que lorsqu’il s’agit des enfants, l’éco-conception est un critère plus déterminant dans l’acte d’achat. Ainsi à la rentrée 2021, chez Zara, 25% des pièces des collections kids revendiquent un label écoresponsable contre 12% pour les collections adultes. Chez OVS, cette part est de 37% chez l’enfant et de 12% chez l’adulte, chez Mango elle est plus réduite de 18% pour l’enfant et de 15% pour l’adulte. Seul H&M maintient un niveau identique de 17%.

Augmentation des produits plus écoresponsables



Globalement entre 2020 et 2021 Zara, H&M et Mango ont tous trois augmenté les parts des pièces écoresponsables dans leur collections pour enfants. L’augmentation est la plus marquée chez Zara où la part des pièces enfants éco-conçues est passée de 14% en 2020 à 25% en 2021.

Retviews by Lectra note également que l’écart de prix entre les vêtements filles et garçons a tendance à se réduire doucement, ceux pour filles étant vendus généralement à un prix supérieur à ceux pour garçons. Toutefois chez H&M le prix le plus fréquent pour les garçons est de 9,99 euros et de 14,99 euros pour les filles. Chez Mango il s’établit à 9,99 euros pour les garçons et de 25,99 euros pour les filles. Zara maintient un prix moyen à 17,95 euros pour les deux, alors que OVS est la seule enseigne où le prix le plus fréquent pour les garçons (10,95 euros) est supérieur à celui des filles (9,95 euros). La montée en puissance des collections non genrées devrait selon Retviews by Lectra réduire encore davantage cet écart de prix.  

Au niveau mondial, le marché de l'habillement enfant devrait connaître sur les cinq prochaines années une croissance annuelle de 5,64% pour atteindre les 341 milliards de dollars en 2026, selon Statista.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com