Les tendances clés de la Fashion week de Londres : brillant, confortable et lumineux

Londres, 16 sept 2014 (AFP) - Alors que la Fashion week de Londres se clôt pour laisser la place à celle de Milan, voici les principales tendances qui se dégagent dans la capitale britannique pour la mode printemps-été 2015.

Couleurs métalliques, décors floraux, rayures colorées, pureté des blancs, sportswear et chaussures plates sont les fondamentaux de la garde-robe printemps-été 2015, mais attention à ne pas tout porter ensemble.


Des décors floraux chez Marchesa (photo : Pixel Formula)


La marque de luxe Marchesa a lancé la tendance avec un décor floral cousu sur une superposition de soieries à plusieurs niveaux, avec volants et manches bouffantes.

Matthew Williamson avait également de magnifiques imprimés sur des robes fluides tandis que Jonathan Saunders a utilisé le décor simple des pétales et Simone Rocha a opté pour des coquelicots rouges sur une robe transparente.

La jeune marque branchée House of Holland a, elle, choisi des couleurs flashy pour créer un look inspiré des années 70, tout en ornant des vestes en denim, des jeans et des sacs à main de fleurs aux couleurs psychédéliques.

Les designers londoniens ne manquaient pas d'éclat, d'une jupe plissée dorée à des broderies métalliques en passant par des chaussures argentées mais l'expert dans le domaine reste Tom Ford.

Le créateur américain a montré des mini-robes en lamé agrémentées de fleurs métalliques brodées au niveau de la poitrine, des robes de cocktail à paillettes dorées et des sandales dorées à talons vertigineux.

La créatrice grecque Mary Katrantzou a également proposé des robes et bijoux décorés de motifs en forme de serpents argentés, aux côtés de tops noirs brillants. Ses mannequins s'avançaient sur un podium noir scintillant aux allures de lave volcanique brillante.

Cette tendance qui réjouira les chevilles sensibles a fait son apparition depuis quelque temps mais elle a gagné en élégance cette année.

Temperley London a assorti ses tennis en toile aux tissus fleuris ou bariolés avec les motifs de ses créations vestimentaires.


Des robes imprimées chez Jonathan Saunders (photo Pixel Formula)


Les sandales avaient elles aussi pris des couleurs chez la Serbe Roksanda Ilincic et le roi des imprimés Peter Pilotto tandis que Jonathan Saunders les assortissait à de belles robes imprimées.

Simone Rocha, la fille du créateur irlandais John Rocha, a également assorti robes et chaussures, parant chaussures à lacets et sandales roses, noires, blanches ou en imprimé floral d'étranges plumes.

Alors que l'hiver pointe, les collections du printemps ramèneront en force les couleurs.

Londres a vu passer des roses, différents bleus, de l'orange vif, des rouges et des jaunes ainsi que des tons chair et crème.

Burberry Prorsum s'est ainsi inspiré de la nature pour créer une collection multicolore de robes, vestes et chemisiers en rouge vif, jaune fougère, bleue indigo et vert intense.

Les tons étaient encore plus soutenus chez Roksanda.

Très avantageuses si vous les portez dans le bon sens et embarrassantes si vous vous trompez, les rayures étaient également à l'honneur notamment chez Jonathan Saunders qui les a utilisées dans un bleu chatoyant sur du velours noir. Giles les a intégrées dans des costumes-pantalon aux fines rayures roses.

Quant à la marque Topshop Unique, elle a eu recours à différentes tailles de rayures horizontales, bleues, jaunes ou rouges sur des fonds noirs.

Incontournable et pourtant presque impossible à porter, le total look blanc s'est autant fait remarqué que les couleurs notamment chez la créatrice britannique Amanda Wakeley avec sa collection immaculée aux coupes magnifiques. Pringle of Scotland était sur la même ligne. En revanche, le designer turc Bora Aksu a mêlé dentelles et soies grises.

Confortables et élégantes, les tennis ont la cote mais ne doivent surtout pas être associées à un pantalon de jogging sous peine de renvoi direct à la salle de gym.

Pringle of Scotland a exposé ses petites robes blanches inspirées par les courts de tennis, aux côtés de gilets en maille et de tissus élastiques, une tendance que l'on retrouve également dans les hauts de Jasper Conran.

Le canadien Jean-Pierre Braganza a quant à lui montré des vestes de survêtement au décor graphique au milieu de robes monochromes, des allures que l'on retrouvait également chez Amanda Wakeley agrémentées de ceintures de judo, pour la touche sportive.Par Alice RITCHIE

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER