×
105
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Les ventes de Damartex plongent pour son premier semestre 2018/19

Auteur :
Publié le
today 18 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Premier semestre compliqué pour Damartex. Après une année 2017/18 marquée par une baisse de 2,4 % de son chiffre d’affaires et un bénéfice net chutant de 36 % par rapport à l’année précédente, les six premiers mois de l’exercice 2018/19 sont encore moins prometteurs. Le groupe enregistre un chiffre d’affaires de 384,9 millions d’euros au premier semestre 2018/19, soit une diminution de 5,7 % de ses ventes à taux réels (et 5,8 % à taux de change constants).
 

La collection Damart x Lilli Barbery - Instagram @damart_fr


Un résultat qui aurait pu être bien pire si la diminution des ventes du premier trimestre 2018/19 (-8,1 %) ne s’était pas enrayée pour la seconde partie du semestre (-4,1 %). Principaux facteurs évoqués par le groupe Damartex pour expliquer ces chiffres : le mouvement des gilets jaunes et le Brexit, qui ont freiné la consommation, mais aussi les températures particulièrement clémentes constatées pendant les trois premiers mois de l’exercice.
 
L’activité textile à elle seule totalise 296,6 millions d’euros et perd 7,5 % par rapport à l’année précédente. La marque Damart, qui vient de se voir attribuer un nouveau directeur général, Christophe Gaigneux (passé par PPR et Jennyfer), à la place de Christine Pageot, enregistre, elle, une diminution de 5,7 % de ses ventes malgré un bond sur certains de ses marchés comme la Belgique, en hausse de 4,8 %.

Les autres enseignes mode du groupe font face à des situations diamétralement opposées. Afibel, dont le business model est en train d’être revu par Damartex, perd 16,6 % de son chiffre d’affaires au cours du semestre, tandis que Xandres voit ses ventes bondir de 6,1 %.
 
Autres chiffres positifs, ceux du secteur « Home & lifestyle », qui quant à lui porte ses ventes à 88,2 millions d’euros, soit une hausse de 0,8 % par rapport à l’année précédente.
 
Enfin, Damartex indique avoir décidé de se séparer de l’une de ses entreprises. Vivadia, spécialiste du matériel médical, a ainsi cessé son activité et les chiffres 2017/18 comme ceux du premier trimestre de 2018/19 ont été retraités en conséquence.
 
Damartex précise par voie de communiqué qu’à la lecture de ces résultats et à la suite de « la baisse brutale du chiffre d’affaires du groupe au mois de décembre (…) (il) s’attend à clôturer son premier semestre avec une perte d’exploitation ». Pour sortir de de cette mauvaise passe, l’entreprise dirigée par Patrick Seghin entend « renforcer la maîtrise de ses coûts tout en maintenant son niveau d’investissements stratégiques pour continuer à développer sa résilience et faire évoluer son business model ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com