×
118
Fashion Jobs

Liu Jo serait intéressé par Blumarine

Publié le
today 18 avr. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les groupes de mode italiens Liu Jo et Blufin (Blumarine), tous deux implantés dans la ville de Carpi, en Emilie Romagne, important district textile de la Botte, seraient en discussion avancée en vue d’un rapprochement « qui pourrait même se conclure dans un délai raisonnablement bref », révèle le quotidien milanais MF Fashion, qui cite des sources proches des deux sociétés.


Blumarine, ici le défilé printemps/été 2019, intéresse de près Liu Jo - © PixelFormula


D’un côté comme de l’autre, Liu Jo, piloté par Marco Marchi, président et directeur créatif, et Blumarine, dirigé par Gianguido Tarabini, administrateur unique de la holding Blufin chapeautant la marque, se retranchent derrière un  « no comment ». Selon le journal, les négociations auraient été amorcées sans intermédiaire, directement entre les deux familles propriétaires.

En réalité, les rumeurs vont bon train depuis le début de l’année. Plusieurs journaux locaux avaient évoqué notamment la volonté de Marco Marchi de créer un pôle de la mode pour être plus compétitif sur les marchés internationaux, surtout en Asie. Dans le quotidien de Bologne Il Resto del Carlino, le patron de Liu Jo précisait sa pensée le mois dernier : « Je n’ai jamais caché mon objectif stratégique de créer un segment premium catalyseur. (…). C’est justement dans cette perspective que nous sommes en train d’évaluer des dossiers d’entreprises pour donner vie à un groupe forcément plus grand ».

Pour sa part, Gianguido Tarabini déclarait en début d’année : « Ils sont nombreux à nous vouloir car nous sommes très peu en Italie à être restés seuls, mais ce que je peux dire c’est que je suis allergique aux fonds, je crois plutôt dans les alliances industrielles ».

De fait, ces deux sociétés transalpines apparaissent très complémentaires. Au-delà de leur proximité géographique, elles sont surtout connues pour leur prêt-à-porter au style très féminin. Positionnée sur le segment moyen/haut de gamme, la marque Liu Jo s’est attachée ces dernières années à renforcer son internationalisation et à construire un univers lifestyle autour de son nom en multipliant les lignes, dont une collection masculine en 2012, et en se diversifiant dans les montres, parfums, lunettes, etc. La marque a enregistré en 2018 un chiffre d’affaires de 372 millions d’euros, en hausse de 10 % par rapport à 2017. A ce chiffre s’ajoutent les 65 millions d’euros de ventes de sa collection masculine, gérée en licence par l'entreprise Co.Ca.Ma..

La firme Blufin évolue sur un segment plus haut de gamme avec sa ligne principale Blumarine. Elle a par ailleurs récemment annoncé le lancement de la ligne jeune contemporary Be Blumarine, dessinée par le duo Mirko Fontana et Diego Marquez, dont la première collection sortira à l’automne-hiver 2019/20. Son chiffre d’affaires s’élevait l’an dernier à près de 70 millions d’euros.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com