×
227
Fashion Jobs
HUGO BOSS
Junior Brand Manager Leather Accessories Boss Man
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
HR Specialist 80%
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Trade & Consumer Marketing Manager Estée Lauder/Origins
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
HR Generalist
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Trade Marketing & Visual Merchandizing Executive - Make up Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
jr. Brand Manager Bodywear & Hosiery | Maternity Cover
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
Clinique Travelling Consultant 100%
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Procurement Manager Facility Management & Capex
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Clinique Counter Consultant 100% Zürich
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Logistics Business Excellence And Sustainability Senior Manager
CDI · Wollerau
HUGO BOSS
Brand Manager Bodywear & Hosiery
CDI · Coldrerio
HUGO BOSS
Consultant Global Media 100% (f/m/d)
CDI · Zug
SIDLER SA
jr. Sales Assistant - Runner / Luxury Brand / Seasonal Contract (ft) / st. Moritz
CDI · SAINT-MORITZ
HUGO BOSS
Operations Procurement Merchandise Shoes Woman & Leather Accessories
CDI · Coldrerio
SIDLER SA
Store Manager / Luxury Company / Lucerne
CDI · LUCERNE
CLAUDIE PIERLOT SUISSE
Verkäufer(in) - 30 Stunden - CDI - Zürich- M/F/D H/F
CDI · ZURICH
CLAUDIE PIERLOT SUISSE
Store Manager - 42,5 Stunden - Zürich- M/F/D H/F
CDD · ZURICH
BENEFIT COSMETICS
Conseiller/ Esthéticien H/F Genève
CDI · GENÈVE
VILEBREQUIN
Sales Assistant Wholesale
CDI · PLAN-LES-OUATES
LA PRAIRIE
Junior Packaging Designer
CDI · VOLKETSWIL
LA PRAIRIE
Internship: Creative Service Project Coordination
Stage · VOLKETSWIL
LA PRAIRIE
Internship : Visual Merchandising
Stage · VOLKETSWIL
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
11 juin 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

London Fashion Week : 32 marques et 4 événements attendus cette semaine

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
11 juin 2021

En raison de la pandémie, le Royaume-Uni reste inaccessible aux ressortissants de nombreux pays. L’édition de ce week-end de la Fashion Week de Londres va donc avoir lieu dans des conditions difficiles, mais le British Fashion Council (BFC) n’a pas ménagé ses efforts pour créer l’événement sur cette période de trois jours.


Bethany Williams - Automne/hiver 2020 - Collection homme - Londres - © PixelFormula


La prochaine Fashion Week de Londres sera encore largement digitale. Programmée du samedi 12 au lundi 14 juin, elle comportera tout de même quatre événements physiques. Des maisons influentes y présenteront leurs collections, comme Preen by Thornton Bregazzi, Bethany Williams, Ahluwalia et Per Götesson. Plusieurs collaborations sont aussi impatiemment attendues.
 
Au cours du week-end, dix-huit collections seront rassemblées sous l’étiquette DiscoveryLAB et montrées sur les créneaux du matin.

"Cette saison, nous allons continuer à récompenser l’excellence dans le design et la créativité avec un calendrier rassemblant trente-deux marques de prêt-à-porter féminin, masculin et d’accessoires. La plupart des contenus, encore une fois, seront digitaux et accessibles en ligne sur londonfashionweek.co.uk, les designers ayant recherché des façons novatrices et créatives de présenter leurs collections", salue Caroline Rush, la directrice du British Fashion Council, interviewée par FashionNetwork.com.
 
Samedi, les deux temps forts de la journée seront la présentation de la collection de la lauréate du prix BFC/Vogue Designer Fashion Fund, Bethany Williams, et le lancement digital de Qasimi.

Ahluwalia, participant au programme Newgen, dévoilera un film réalisé par Akinola Davies Jr présentant sa nouvelle collection et sa collaboration avec le label de maroquinerie de luxe Mulberry. Un autre designer du programme Newgen, Robyn Lynch, présentera pour la première fois un court métrage réalisé par Spencer Young, révélant une collection de prêt-à-porter masculin intemporelle, réalisée à l’aide de chutes de tissus venues de Colombie.

Sous l’étiquette de DiscoveryLAB et en partenariat avec Toni&Guy, les deux talents émergents à ne pas manquer sont Auroboros et Chloe Baines. En association avec l’Institut de la mode digitale, Auroboros a créé un filtre de réalité augmentée appliqué à l’une de ses robes, permettant de l’essayer virtuellement. Chloe Baines, de son côté, va dévoiler une collection non genrée confectionnée entièrement à l’aide de matières recyclées et de chutes de tissu.


Ahluwalia Automne/hiver 2021


En raison des restrictions de mobilité toujours en vigueur et des limites de fréquentation imposées pour les événements à grande échelle, seules quatre maisons ont choisi de défiler physiquement le soir. Samedi, un défilé et un gala avec Reuben Selby et Maisie Williams seront suivis d’une installation de la maison londonienne DSK. Lundi soir, les étudiants seront à l’honneur avec The London Seven Collective, suivi de Cut From the Same Cloth, une collaboration avec Daniel Hanson.
 
L’ombre du Brexit continue de planer sur l’avenir de la Fashion Week de Londres. Heureusement, le BFC a eu l’excellente idée de conclure un partenariat avec Clearpay, une plateforme mondiale de commerce faisant la promotion de la mode britannique dans le monde entier.
 
"Nous continuons de collaborer étroitement avec le gouvernement autour des sujets qui affectent le secteur, comme le recrutement, le commerce et la propriété intellectuelle. Nous faisons entendre les voix de nos entreprises. Les défis à relever sont nombreux depuis janvier 2021, mais nous avons aussi connu de belles réussites. Au printemps, le BFC a obtenu une modification des lois d’immigration, introduisant un mécanisme 'd’arrêt sur image' pour le visa T5 des travailleurs temporaires du secteur créatif, normalement utilisé par les mannequins et les freelances", précise Caroline Rush.
 
"Cette décision permet aux travailleurs du secteur créatif de voyager vers et depuis le Royaume-Uni sans que ce temps ne soit décompté de la période de tolérance de 14 jours", détaille Caroline Rush. "Cela signifie que les talents internationaux ont maintenant la possibilité de venir au Royaume-Uni pour la Fashion Week de Londres puis d’en repartir pour travailler sans que leur droit de travailler ne soit annulé. Ce changement est extrêmement important pour conserver la compétitivité du Royaume-Uni et pour rendre notre pays plus accessibles aux mannequins étrangers et aux talents créatifs."
 
Les médias se sont faits les choux gras des abus de certains officiers d’immigration et des déboires de certains voyageurs étrangers et européens, retenus pendant cinq ou six heures aux aéroports de Heathrow et Gatwick. Dans ce contexte tendu, le lobbying du BFC ne passera pas inaperçu.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com