Louis Vuitton dévoile ses Objets Nomades au Salon du Meuble à Milan

Toujours très attendue, l’installation de Louis Vuitton à Milan durant le Salon du Meuble n’a pas déçu. La maison de luxe s’est installée cette année au Palazzo Serbelloni, sur le Corso Venezia, présentant dans une enfilade de salles et somptueux salons une sélection de 45 « Objets Nomades », la collection d’articles inspirés du voyage qu’elle a lancée en 2012 en collaboration avec de grands designers. Avec, au menu, dix nouvelles créations.


Les lanternes vénitiennes réinterprétées par Marcel Wanders pour Louis Vuitton - ph Dominique Muret

Pour cette édition 2019, dont le coup d'envoi a été donné ce lundi 8 avril, deux nouveaux studios de design ont été invités à rejoindre le projet : l’Atelier Biagetti établi à Milan et le duo italien Zanellato/Bortotto.

Le premier a réalisé Anemona, une table de salle à manger avec une base ondulante rehaussée d’un cuir naturel surmontée d'un plateau de verre. Le second a imaginé un paravent tripartite baptisé Mandala, fabriqué dans un cuir finement tissé et coloré inspiré de l'artisanat nomade.


Le paravent signé Zanellato/Bortotto pour Louis Vuitton - ph Dominique Muret

La collection, qui se veut en perpétuelle évolution, s’enrichit par ailleurs de nouvelles œuvres pensées par les designers star déjà impliqués dans le projet Objets Nomades.

A signaler, entre autres, le nouveau fauteuil cocon Bulbo des frères Campana, qui prend des allures de fleur tropicale, construit à partir d’une superposition de pétales dans un tissu douillet garni de cuir. Ou encore les poétiques lampes Venezia signées Marcel Wanders, inspirées des traditionnelles lanternes vénitiennes, composées d’un cœur en verre de Murano soufflé à la main et enlacées de lanières de cuir rouges.


La structure de l'architecte japonais Shigeru Ban installée par Louis Vuitton à Milan - ph Dominique Muret

Mais la visite ne s’arrête pas là ! La cour accueille en effet une structure modulaire réalisée en tubes de carton recyclé par l’architecte japonais Shigeru Ban. Initialement conçue comme un bureau éphémère, cette Temporary Paper Structure avait été installée sur le toit du Centre Pompidou de Paris en 2004.

C’est la dernière œuvre d'architecture nomade dévoilée par Louis Vuitton après les réalisations de Georges Candilis l’an dernier, Matti Suuronen en 2017 et Charlotte Perriand en 2015.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

DécorationArt de vivre - DiversLuxe - DiversCréationEvénements
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER