×
Publié le
28 oct. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Louise Misha: bientôt 10 ans et en pleine croissance

Publié le
28 oct. 2021

L’idée est partie de l’envie de faire plaisir à ses nièces. Marie Pidancet, qui faisait carrière comme styliste dans la mode femme, lance en 2012 la première collection Louise Misha pour les petites filles. Autour d’un dressing bohème fait d’imprimés vintage ou artisanaux, de belles finitions et inspirée par ses voyages, la griffe trouve très vite son public et la créatrice s’ouvre au prêt-à-porter féminin en 2016 puis au bébé en 2017.


Marie Pidancet, créatrice de Louise Misha.


Neuf ans plus tard et bientôt dix en 2022, Louise Misha est aujourd’hui un univers complet. “J’habille les enfants (filles et garçons) du 3 mois au 14 ans, la femme et je décline également de la lingerie, des maillots de bain, ainsi que depuis septembre une collection maison comprenant du linge de maison, de table, des coussins, explique Marie Pidancet. Louise Misha est devenue un art de vivre global pour tous les moments de la vie d’une femme, où les imprimés peuvent se retrouver d’une ligne à l’autre et les gammes se faire écho.”

En passionnée d’artisanat et de savoir-faire, Louise Misha travaille beaucoup avec l’Inde, son premier pays d’inspiration, pour le travail manuel des block prints, les imprimés uniques, les pièces brodées à la main… “J’aime cette idée de préciosité au quotidien, même pour un enfant, confie la créatrice. C’est important de s’entourer de belles choses.”


Collection Louise Misha.


La responsabilité est également au cœur des collections avec un partenariat de longue date auprès de ses fournisseurs et l’emploi de coton bio. “Nous faisons un énorme travail pour trouver des solutions responsables autour de la marque, mais il faut aller plus loin car l’entreprise grossit beaucoup, poursuit la créatrice. La croissance c’est très positif mais je ne suis pas à l’aise par rapport à cela, du coup, nous avons lancé en juin dernier notre service de location Moments, tandis qu'arrive notre plateforme de seconde main baptisée Transmissions d'ici le début novembre.”

Deux nouveaux services qui permettent de consommer la mode différemment. Avec Moments, place à un abonnement mensuel de 3 vêtements pour femme ou enfant que l’on porte, échange, renvoie au grès de ces besoins et celui de l’enfant. 

Avec Transmissions, la cliente peut envoyer ses anciennes pièces Louise Misha et obtenir en échange un bon d’achat sur le site de la marque. Celle-ci s’occupe ensuite de les photographier et de les vendre sur la plateforme.


Collection Maison hiver 2021, Louise Misha.


De quoi étendre le champ de jeu de Louise Misha dont le succès ne cesse de grandir. Vendue dans 35 pays, la marque réalise 65% de son chiffre d’affaires (+73% versus 2020) en wholesale avec comme principaux marchés et par ordre d’importance: la France, la Corée du Sud, les Etats-Unis et la Chine. L’autre partie du chiffre d’affaires est réalisée via le e-shop (+40% par rapport à l’an dernier) avec dans le top 4: la France, les Etats-Unis, l’Allemagne et la Corée du Sud. “Notre croissance a doublé en un an ainsi que la taille de nos équipes pendant le Covid, mais nous continuons à faire les choses étape par étape, confirme Marie Pidancet. Nous sommes une marque qui s'auto-finance. Nous faisons les choses librement mais aussi de manière plus lente. Toute cette croissance est positive mais c’est aussi beaucoup de pression."


Le nouveau siège social et showroom Louise Misha, Paris XXe.


Preuve de cet engouement autour de Louise Misha, plusieurs collaborations sont en cours. Après le succès des culottes menstruelles avec Réjeanne, “elles ont toute été vendues en quelques heures”, souligne la créatrice ; la marque vient de sortir une capsule de yoga avec Holidermie en polyester recyclé, tandis que pour Noël arrive une bougie parfumée avec Prescription Lab. "Ce sont avant tout des rencontres, même si nous sommes effectivement très sollicitées. L’idée est de se lancer dans des propositions de produits que nous ne faisons pas et qui apportent du plus à nos clientes, typiquement comme la culotte menstruelle où il y a une vraie demande ou le yoga qui suscite un véritable engouement.” 

Sur ce marché du yoga, Louise Misha proposera d’ailleurs sa propre ligne dès le printemps 2022 à ses revendeurs. Des pièces pensées pour la femme mais aussi les enfants où la demande est forte avec des matières écologiques et le style Louise Misha.


Enfin, si la marque n’a pas encore de boutique en propre, elle vient de s’offrir un nouveau siège social. Une petite maison sur trois niveaux dans le XXe arrondissement de Paris décorée par Zoé de Las Cases au rez-de-chaussée. L’idée : y accueillir toute l’équipe (40 personnes) et surtout y recevoir les clientes pour les essayages des nouveautés dès 2022 et y organiser des ventes éphémères.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com