×
117
Fashion Jobs

Lunettes: Carlotti ouvre un magasin luxueux rue Cambon

Publié le
today 23 déc. 2013
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Déjà présente à Paris rue Saint-Sulpice, l’enseigne d’optique Carlotti a récemment ouvert rue Cambon, quasiment en face de Chanel. Et dans cet artère du luxe parisien, la détaillante, Valérie Carlotti, a choisi de mettre en scène les collections présentées dans un écrin précieux avec un style contemporain.

Un gros travail a été réalisé sur la lumière


Pour réaliser cet objectif, elle a fait appel à l’architecte Véronique Laurent, de l’agence O’Design. Celle-ci a travaillé sur les matières: béton ciré anthracite, velours de soie absinthe ou bleu glacier, métal griffé qui reflète les volutes présentes au plafond, un revêtement de cuir argenté pour les tables, etc.

La surface, de 65 m², se veut certes luxueuse mais développe aussi une idée de proximité entre le client et le produit, et entre le client et le vendeur-conseil. Tout autant que dans un magasin, c’est ainsi dans un salon qu’entend recevoir Valérie Carlotti.

"En fait, on se rend compte que, généralement, les opticiens parlent trop technique et pas assez style. Venant du monde du design, il était important pour moi d’aborder d’une autre manière ce métier. De même, précise-t-elle, il ne faut pas trop de choix mais les bons produits, à l'instar du joaillier qui propose les plus belles pierres".

Les produits sont très accessibles tout en suscitant une forme de respect


Autre point important du concept magasin, les lunettes, délibérément haut de gamme, sont facilement accessibles pour le visiteur. Les marques référencées vont de Dita à Thierry Lasry en passant par Lindberg, Thom Browne, etc. Là aussi, pour ces produits, Valerie Carlotti insiste sur le travail des matières. Comme elle le ferait sans nul doute pour un beau vêtement… Parlant finition tout autant que forme.

En ouvrant rue Cambon, Valérie Carlotti vise au premier chef la clientèle internationale qui fréquente le quartier et ses hôtels, et pour qui le prix n’est pas le problème majeur.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com