×
421
Fashion Jobs
HUGO BOSS (SCHWEIZ) AG
Junior Product Manager Textile Licenses
CDI · Zug
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Bärengasse, Zürich | Teilzeit 60 - 80%
CDI · Zürich
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Jelmoli, Zürich | Teilzeit 60%
CDI · Zürich
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Globus Zürich | Teilzeit 80%
CDI · Zürich
NEWELL
Account Manager Schweiz (Outdoor & Recreation)
CDI · GIVISIEZ
SIMPLICITY
Area Manager Sales B2B Schweiz (m_w_d) Showroom Zürich Opus & Someday
CDI · ZURICH
HOLY FASHION GROUP
Marketing Manager (d/M/W)
CDI · KREUZLINGEN
TIFFANY & CO
Purchasing Specialist
CDI · Geneva
NAPAPIJIRI
Sales Director Northern Europe - Napapijri
CDI · STABIO
ON RUNNING
Footwear Testing Coordinator
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Inventory Controls Analyst
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Freight Planning Lead
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Global Sales B2B System Specialist
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Head of Logistics
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Talent Business Partner Emea
CDI · ZURICH
MAMMUT
HR Business Partner (All Genders, 80-100%)
CDI · SEON
HOLY FASHION GROUP
Inhouse Consultant Sap sd/ le (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
Joop Brand Controller (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
B2B E-Commerce Manager (Joop, Strellson, Windsor.) (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
Business Development Manager - Focus on Digitalization (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
(Junior) Business Development Manager - Focus on Digitalization (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
SEA Manager (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
Par
AFP
Publié le
15 mars 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Luxe: Besson installe un "comité stratégique" pour le "made in France"

Par
AFP
Publié le
15 mars 2011

PARIS, 14 mars 2011 (AFP) - Le ministre de l'Industrie Eric Besson a installé lundi 14 mars un "comité stratégique" destiné à favoriser la production de la mode et du luxe en France, auquel participent le président de Dior Couture Sidney Toledano et Guillaume de Seynes, directeur général adjoint d'Hermès.

Besson
Le ministre de l'industrie Eric Besson. Photo : AFP

"Il faut réussir à constituer une offre industrielle crédible et viable, une "équipe de France" de la mode et du luxe", a affirmé Eric Besson en clôture d'une réunion destinée à donner le coup d'envoi de plusieurs groupes de travail.

Ces groupes rassemblent les fédérations respectives des maisons de luxe et des artisans de la confection et des prestigieux donneurs d'ordre comme Hermès, Chanel, Dior, Louis Vuitton, Balenciaga ou encore Sonia Rykiel.

M. Besson a précisé que cinq "axes d'actions" avaient été définis: "consolider" la filière industrielle française, "encourager l'émergence de nouvelles marques", rendre "plus visibles" les écoles de formation, une adaptation de l'organisation du travail et une meilleure valorisation du "fabriqué en France".

Dans ce cadre, le ministre a indiqué que le fond d'investissement "mode et finance", doté de 10 millions d'euros et géré par la caisse des dépôts, avait été prorogé jusqu'en 2023 pour aider les jeunes créateurs.

Une "banque de la mode est en cours d'expérimentation" pour permettre de répondre plus spécifiquement aux besoins de ces jeunes créateurs notamment en fonds de roulement et un fond de garantie devrait être créé "prochainement", a ajouté M. Besson.

L'objectif du gouvernement est notamment "d'élaborer de nouveaux modèles économiques de sous-traitance à l'horizon 2020", a ajouté le ministre, après la réunion à laquelle la presse n'était pas conviée.

Il a insisté sur la valorisation du "fabriqué en France" et "le savoir-faire d'exception" en France qui "participe de votre image de marque", a-t-il relevé à l'adresse des grandes maisons de couture dont certaines ont délocalisé leur production à l'étranger.

"Néanmoins, cet objectif pose un défi: face à la mondialisation, comment faire de la marque France un élément de différenciation sans verser dans le protectionnisme ?", a poursuivi Eric Besson.

Il a indiqué que "certaines mesures" étaient à l'étude, appelant les maisons de la mode à avancer des propositions concrètes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.