×
96
Fashion Jobs

M-commerce : le luxe en retard sur la mode et le sport

Publié le
today 15 nov. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A l'heure où les mobiles captent 65 % du trafic en ligne, le mobile est au cœur des stratégies des détaillants. Mais 90 % des 1 500 sites e-commerce n'ont mené aucune mise à jour de leur tunnel d'achat mobile au cours des 18 derniers mois, selon le Top 100 du M-commerce 2019 réalisé par le spécialiste Topbuy.


Shutterstock



Un classement qui s'appuie sur un audit technique et fonctionnel des outils mobiles des retailers, sur l'évolution qualitative des tunnels d'achat mobiles, ainsi que sur la réaction de ces tunnels face à des "stress test" impliquant une multitude de parcours d'achats différents (15,6 millions de sessions d'achat). Et il ressort que les détaillants de mode se démarquent particulièrement dans cet exercice mobile, Claudie Pierlot dominant le classement général, devant Pimkie. Le géant Amazon, quant à lui, occupe la troisième marche du podium.

Le top 100 affiche une note moyenne de 58/100. La meilleure moyenne est affichée par le secteur du sport, représenté par Adidas, Courir, Decathlon et Nike. Arrivent ensuite les généralistes, représentés par Amazon, Rakuten, Showroomprivé ou Veepee, et qui décrochent une note moyenne de 61. La mode arrive ensuite avec 59/100, juste devant le secteur enfant représenté par Petit Bateau, Catimini, Verbaudet et autres (58), ainsi que devant le secteur santé/beauté comprenant Marionnaud, Nocibé, Nuxe, Sephora ou Yves Rocher (57).

Le luxe est pour sa part "à la traîne", relève Tapbuy, avec une moyenne de 54/100. Si Kenzo s'en tire bien en s'offrant la 34ème place du classement, les choses sont plus difficiles pour Berluti, qui arrive ainsi en 53ème position, et surtout pour Marc Jacobs (73ème), Céline (94ème), et Lancôme (97ème). La mode peine moins à s'installer dans la première partie du classement, avec notamment Lacoste (5ème), Kiabi (8ème), Asos (12ème), Brandalley (15ème), La Redoute (16ème), Uniqlo (20ème) Spartoo (21ème) ou encore Zalando (24ème).


Classement du Top 100 des détaillants mobile de France, avec (en bleu) leurs performances respectives - Tapbuy


Mais quels sont les écueils freinant l'expérience d'achat mobile ? " L’identification, le paiement et la livraison sont toujours des étapes qui sont encore mal maîtrisées et avec trop peu de progrès depuis notre première édition", note Tapbuy. Ainsi, si les fiches produits mobile restent le point fort des portails analysés, avec une note moyenne de 70/100, les procédés d'identification, de livraison et de paiement affichent des notes respectives de 56, 57 et 53, soit sous la moyenne de 58/100.  Plus surprenant, le design mobile reste un problème, avec une note de seulement 52/100.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com