×
75
Fashion Jobs
Publié le
8 avr. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Maison Mode Méditerranée se transforme en fonds de dotation

Publié le
8 avr. 2021

L’année 2020, marquée par la pandémie de Covid-19, a porté de nombreux acteurs de la mode à se repenser. Parmi eux, Maison Mode Méditerranée (MMM). Lancée en 1988 par Maryline Bellieud-Vigouroux et longtemps présidée par Azzedine Alaïa, l’institution marseillaise, qui soutient la création méditerranéenne, achève un cycle et renaît sous forme de fonds de dotation pour soutenir des projets en lien avec la mode et la Méditerranée.


Le fonds de dotation va soutenir des projets en lien avec la mode et la Méditerranée - Ph Mark Blezinger - dotationmodemed.fr


"Nous avons investi depuis trente ans pour promouvoir la mode, créer un musée, une formation universitaire, organiser des expositions… Nous avons soutenu les créateurs marseillais, puis à travers le concours OpenMyMed, nous avons élargi notre champ d’action à la Méditerranée. Ensuite, la crise est arrivée, nous amenant à repenser notre format. Aujourd’hui, la MMM, telle qu’elle a été conçue, a fini son cycle et doit se clôturer", explique à FashionNetwork.com Maryline Bellieud-Vigouroux.
 
En juin 2020 a ainsi été créé le fonds de dotation Maison Mode Méditerranée pour soutenir "des projets d’intérêt général, culturels et scientifiques liés au partage de la connaissance et à la transformation des métiers de la mode". La toute première candidate sélectionnée est la Marseillaise Saveria Mendella, dont le fonds va financer 50% de sa recherche de doctorat sur "le langage de la mode"  jusqu’en 2022.

"Avec ce fonds, c’est une toute nouvelle page qui s’écrit, totalement différente. L’idée est de financer des projets qui font sens à partir de Marseille. Nous continuerons à soutenir des projets français et méditerranéens portés par des chercheurs, des institutions et des créateurs. L’objectif est aussi de copartager le financement avec des entreprises intéressées par le sujet", détaille la fondatrice de MMM, en évoquant la constitution "d’un collège d’experts" pour évaluer les projets.
 
Sur son site, le fonds de dotation explique vouloir "promouvoir la connaissance et la transformation du secteur vers une mode éthique, responsable, à la fois artisanale et technologique, locale et innovante", tout en favorisant "les échanges et la transmission des savoir-faire entre l’Europe, l’Afrique et les pays du bassin méditerranéen". 
 

Vente aux enchères



Pour financer ce fonds, la MMM a mis en vente son exceptionnelle collection rassemblée en trente ans avec le soutien d’Azzedine Alaïa. Avec plus de 500 pièces historiques, de Jeanne Lanvin, Jean Patou, Chanel, Madeleine Vionnet, Molyneux ou encore Anne-Marie Berretta, parcourant 70 ans d’histoire de la mode des années 1910 aux années 2000, cette vente aux enchères, organisée par Cornette de Saint Cyr fin février, a rencontré un succès sans précédent attirant près de 25 musées français et internationaux.


En 2019, MMM a organisé une exposition sur les 30 lauréats d'OpenMyMed 2010-18 - dotationmodemed.fr

 
La vente a avoisiné les 800.000 euros, notamment grâce à un manteau de Schiaparelli de 1938 en drap de laine noir rebrodé par la Maison Lesage, qui a été adjugé à 540.000 euros (frais inclus). Un départ sous les meilleurs auspices pour ce fonds de dotation, dont le conseil d’administration est composé de Maryline Bellieud-Vigouroux, l’historien de la mode Olivier Saillard, la créatrice Sakina M'sa et l’ex-présidente de la MMM Jina Luciani.
 
Pour rappel, la MMM a joué un rôle pionnier dans la mise en avant de la mode. Son musée de la mode inauguré en 1988 au château Borély, puis installé en 1993 dans un espace dédié sur la Canebière, aménagé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, a été un détonateur amenant les autres musées et institutions françaises à s’intéresser à la mode contemporaine. En 2009, ce musée est devenu municipal et a intégré le musée des Arts décoratifs, de la Faïence et de la Mode avec sa collection de 5.000 pièces.
 
"Nous avons été les premiers à faire entrer la mode contemporaine au musée. Par exemple, c’est nous qui avons organisé la première exposition de Chanel en France. Nous étions expérimentaux et avons été très productifs avec un total de 48 expositions coproduites avec le musée de la mode de 1988 à 2019", se remémore Maryline Bellieud-Vigouroux, qui aime à rappeler comment la MMM a créé aussi une formation universitaire avec l’université d’Aix-Marseille, une licence et deux masters en management des métiers de la mode. Elle a été aussi à l’origine de la création de l’école Casa Moda Academy au Maroc.
 
Enfin, l’institution marseillaise a accompagné et soutenu de nombreuses marques, en particulier à travers son concours pour jeunes créateurs. Depuis 2010, OpenMyMed a accompagné 117 marques, dont 80% conservent et développent leur entreprise à partir de leur pays d’origine. A l'instar d'Okhtein, la marque de maroquinerie égyptienne, qui a séduit les célébrités américaines.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com