×
89
Fashion Jobs
INTIMISSIMI
Junior District Manager
CDI · LOSANNA
SEVEN FOR ALL MANKIND
Senior Merchandise Planner
CDI · MENDRISIO
ZOÉ DROCOURT GMBH
Area Manager Switzerland - Luxury (m/f)
CDI · GENÈVE
OTTICA BELOTTI SA
Responsabile Marketing e Comunicazione Retail
CDI · ARBEDO-CASTIONE
HUGO BOSS
Visual Merchandising Manager - Poland / Eastern Europe (Based in Warsaw)
CDI · Warsaw
TIFFANY & CO
Sales Professional - Zurich (Mandarin Speaker)
CDI · Zürich
FALCONERI
Conseillère de Vente 20%
CDI · LAUSANNE
TOM TAILOR RETAIL GMBH
Modeberater (M/W/D) Auf Stundenlohnbasis in Herisau (Flexibel, ca. 6 Std./Woche)
CDI · HERISAU
TALLY WEIJL
Internship HR Admin France - Basel
Stage · BÂLE
SIDLER SA
Store Manager / Fashion Company / Lucerne
CDI · LUCERNA
HUGO BOSS
Prototipista Camicie e Camicette
CDI · Coldrerio
CLAUDIE PIERLOT
Vendeur - 10h - Lausanne H/F
CDI · LAUSANNE
GUCCI SWISS RETAIL SA
Gucci Client Advisor
CDD · ZURICH
HUGO BOSS
Sales Associate 20% Incl. Saturday / Sunday Factory Outlet Fox Town Mendrisio (f/m)
CDI · Mendrisio
LA GARDE-ROBE LGR
Stage Couture/Vente
Stage · GENEVA
CLAUDIE PIERLOT
Store Manager Mit Sprachkenntnissen in Französisch - 42,5 Stunden - Jelmoli Zürich - M/F/D H/F
CDI · ZURICH
MABE VISUAL
Stage Business Développement & Gestion de Projets
Stage · GENÈVE
ONLY
Flexible Aushilfe im Verkauf (M/W/D)
CDI · LANDQUART
ONLY
Flexible Aushilfe im Verkauf (M/W/D)
CDI · BASEL
THE KOOPLES
Sales Assistant - Zurich Globus Men - Full Time / Asap
CDI · ZURICH
THE KOOPLES
Concession Manager - Globus Geneve Femme - Full Time
CDI · GENÈVE
LA PRAIRIE
Internship: Global Brand Development - May 2020
Stage · ZÜRICH

Marks & Spencer : léger recul du chiffre d'affaires de l'habillement au 1er semestre

Par
AFP
Publié le
today 8 nov. 2017
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'enseigne de distribution britannique Marks & Spencer a annoncé mercredi une hausse de son bénéfice semestriel mais des performances mitigées dans l'alimentaire le conduisent à ralentir son développement dans cette branche.


Marks & Spencer à Londres - Photo: AFP


Au cours du premier semestre achevé fin septembre, le groupe a dégagé un bénéfice net de 84,7 millions de livres (95,9 millions d'euros), un chiffre quintuplé sur un an, selon un communiqué.

Cette bonne nouvelle pour un groupe dont les résultats financiers sont mitigés depuis plusieurs années s'explique principalement par un chiffre d'affaires en hausse de 2,6 %, à 5,1 milliards de livres sur la période.

Mais cette bonne tenue de l'activité dans son ensemble cache des performances contrastées, sa branche habillement et produits de la maison faisant preuve de résistance, tandis que l'alimentaire a été sous pression.

« Dans l'habillement et les produits pour la maison, les premiers résultats sont encourageants et à l'international notre activité est rentable et solide. Nous reconnaissons que nous faisons face à de forts vents contraires dans l'alimentaire, auxquels nous allons nous attaquer dans l'année à venir », résume Steve Rowe, directeur général du groupe.

Le chiffre d'affaires dans l'alimentaire a progressé de 4,4 % grâce à l'ouverture de magasins. Mais hors effet périmètre, les ventes sont en baisse de 0,1 %.

Marks & Spencer évolue dans un environnement extrêmement concurrentiel, où les géants des supermarchés Tesco et Sainsbury's et les enseignes de discount Aldi, Asda ou Lidl se livrent à une véritable guerre des prix.

Le groupe a par conséquent décidé de réduire le nombre d'ouvertures de magasins Simply Food, dédiés entièrement aux produits alimentaires. Il prévoit d'en ouvrir 80 sur l'exercice 2017-2018, contre 90 prévus initialement.

De son côté, la branche habillement a vu son chiffre d'affaires reculer de 0,7 % à données comparables, du fait notamment d'une réduction du nombre de période de soldes.

Les activités vestimentaires pèsent sur le groupe depuis de très nombreuses années, sous l'effet de l'émergence de nombreux concurrents et de l'essor de la vente en ligne. Depuis plus d'un an, Marks & Spencer s'efforce de simplifier son offre dans cette branche, d'investir dans le numérique et de réduire le coût de sa chaîne d'approvisionnement.

Neil Wilson, analyste chez ETX Capital, souligne que la hausse des prix de ventes dans cette branche et des ventes encourageantes pour le deuxième trimestre grâce à un été doux « plaident pour un retour prochain à la croissance », même si « la période de Noël constituera le vrai test ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.