×
73
Fashion Jobs
SIDLER SA
Swiss Area Visual Merchandiser / Luxury Brand / Geneva Based
CDI · GINEVRA
VILHELM PARFUMERIE
Responsable Administration Des Ventes Export
CDI · GENÈVE
VILHELM PARFUMERIE
Office Manager
CDI · GENÈVE
ESTÉE LAUDER COMPANIES
Supply & Event Planner, Travel Retail Worldwide
CDI · Wollerau
ESPRIT
Area Manager (M/W, 100%)
CDI · Opfikon
ESTÉE LAUDER COMPANIES
Quality Manager Travel Retail Distribution Centers
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER COMPANIES
Supervisor Logistics
CDI · Lachen
ZADIG ET VOLTAIRE
Vendeur / Sales Assistant - Aubonne - CDI 8h
CDI · AUBONNE
SIDLER SA
Junior Handbags Designer / Fashion Brand / Ticino
CDI · LUGANO
ONLY
Flexible Aushilfe im Verkauf (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
ONLY
Shop Manager (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
ONLY
Shop Manager Assistant (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
SIDLER SA
Store Manager / Top Luxury Brand / Luzern
CDI · LUCERNA
SIDLER SA
Sales Assistant / Luxury Brand/ Zürich
CDI · ZURIGO
SIDLER SA
Sales Assistant / New Opening / Luxury Brand / Crans-Montana
CDI · SIERRE
LA GARDE-ROBE LGR
Stagiaire Digital Marketing / da
Stage · GENÈVE
ESPRIT
Sales Associate Auf Stundenlohnbasis (Flexible Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W/D)
CDI · Thun
ESPRIT
Sales Associate Auf Stundenlohnbasis (Flexible Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W/D)
CDI · Zug
ONLY
Flexible Aushilfe im Verkauf (M/W/D)
CDI · SPREITENBACH
SIDLER SA
Store Manager / New Store Opening / Crans Montana
CDI · CRANS-MONTANA
THE KOOPLES
Sales Advisor w/m - Full Time - Pkz Basel Women
CDI · BÂLE
CLINIQUE
Clinique Counter Rotatore Suisse Romande 80% CDD
CDI · Geneva
Publié le
5 janv. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Masques: Savoir Faire Ensemble répond à une nouvelle commande de l’État

Publié le
5 janv. 2021

Suite à une nouvelle demande formulée par l’État fin octobre, l’association Savoir Faire Ensemble (SFE) annonce avoir développé un modèle de masque lavable “idéal”, pensé pour pouvoir être produit par le plus grand nombre possible d’entreprises françaises.


SFE



Née en mars 2020 pour rassembler autour du défi sanitaire les tisseurs, façonniers et marques, l’association a rapidement réuni 1.450 structures membres, et fourni plus de 180 millions de masques et quelque 15 millions de sur-blouses lavables. Aujourd’hui, Savoir Faire Ensemble indique que 35 entreprises de la filière textile, cumulant 1.800 salariés vont contribuer à répondre à cette dernière commande de masques engagée par l’État.

Le masque “idéal” désormais produit par l’association se veut le “plus performant du marché”. Masque grand public de catégorie 1, il est présenté comme résistant à 50 lavages et réalisé en matériaux certifiés Oeko-tex 100. Les matières, la confection et les étiquettes sont réalisées en France. 
Pour l’association, la mobilisation persistante de la filière dans la production de ces masques “ouvre la voie à d'autres projets collaboratifs pour remettre la filière textile française sur le devant de la scène”. Savoir Faire Ensemble souhaite ainsi aller “vers d'autres produits et d'autres types de marchés (comme des appels d’offre public et la distribution), et ainsi renforcer la dynamique de relocalisation au cœur de sa mission”.

Il y a un certain nombre d’appels d’offres de régions et villes qui, pour certaines, essaient de privilégier les circuits courts et la fabrication française” expliquait fin 2020 à FashionNetwork.com Marc Pradal, Président de l’Ufimh (Union française des industries mode et habillement) et membre fondateur de SFE. “C’est assez nouveau, et ce n’est pas général. Mais on sent quand même une sensibilité nouvelle sur le sujet. Des masques, il en reste beaucoup dans nos stocks, et l’État souhaite racheter des masques. Ses représentants sont en contact avec des importateurs, mais aussi avec des fabricants français. Nous avons donc toujours espoir de pouvoir vendre ces stocks”.

Alors que le premier confinement avait causé nombre d’annulations de commandes chez les fabricants textiles tricolore, la production de masques avait permis dès mars de maintenir un certain niveau d’activité chez les industriels français. Les productions improvisées de masques à partir des stocks disponibles ont progressivement laissé la place à des coopératives coordonnant les efforts et approvisionnements. Provoquant au passage le rétablissement d’un dialogue entre façonniers et tisseurs qui, reconnaissaient les dirigeants de la filière, s’était progressivement perdu.


 



L’Ufimh nous indiquait en novembre que les entreprises de la filière plafonnaient encore en moyenne à 80% de leur niveau d’activité normal, mais disposaient d’une charge de travail à même de les amener au terme de l’exercice 2020. L’année 2021 commence cependant sur une absence totale de visibilité liant tous les acteurs de la filière, des filateurs aux magasins, avec notamment la crainte d’un nouveau confinement et de fermeture des commerces, à même de faire chuter encore une fois ventes et commandes. “La commande publique ne suffira pas à faire tourner l’usine France” nous indiquait dernièrement Guillaume Gibault, fondateur du Slip Français, devenu le visage public de cette mobilisation inédite de la filière.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com

Tags :
Autres
Industrie