×

Melijoe veut se faire plus visible pour accélérer sa croissance

Publié le
today 9 janv. 2020
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En décembre, Melijoe conviait journalistes, influenceurs, marques mais aussi quelques-uns de ses meilleurs clients et leurs enfants à célébrer Noël au Plaza Athénée. Buffet gourmand, magicien et même patinoire privatisée, le e-shop dédié à la mode enfantine haut de gamme avait réservé plusieurs salons du palace parisien pour combler une centaine de petits et grands invités, très, privilégiés. Car Melijoe veut désormais booster sa notoriété de marque, et c’est justement l’une des missions qui a été confiée à Thomas Lanis nommé directeur général il y a tout juste trois mois.


Sur la patinoire du Plaza Athénée les enfants vêtus de looks disponibles sur le site Melijoe - Melijoe


Ce spécialiste, non pas du e-commerce mais du marketing qui a officié au sein de groupes poids lourds comme Danone, Unilever et les quinze dernières années chez Nike, apporte donc son savoir-faire en matière de communication et de prise de parole. Car si du côté des ventes en ligne Melijoe s'en sort brillamment, la société pourrait davantage faire connaître son nom.

Pour renforcer sa visibilité, le site fondé en 2007 par Nathalie Christen-Genty cultive donc plusieurs pistes : collaborations avec des marques, multiplication des évènements à l’image de celui du Plaza Athénée et développement de collections capsules sous la marque Melijoe dès 2020 : « Il s’agit de collections ponctuelles qui répondent à une demande de nos clients non pas d’une collection permanente », indique Thomas Lanis qui souligne qu’il ne s’agit pas de concurrencer les 150 marques que Melijoe propose sur son site. Des marques parmi lesquelles se trouvent Gucci, Bonpoint, Kenzo Kids, Burberry, Stella McCartney ou encore Petit Bateau et Jacadi.

Croissance à deux chiffres



Le pure-player qui en 2019 va dépasser les 20 millions d’euros de chiffre d’affaires, signant une croissance à deux chiffres, n’envisage cependant pas l’ouverture d’une boutique comme beaucoup de ses concurrents l’ont fait. « Une ouverture est envisageable mais à moyen/long termes, mais notre taille nous permet de poursuivre d’autres opportunités de croissance notamment sur de nouveaux marchés  », précise Thomas Lanis.

Aujourd’hui, Melijoe réalise 30 % de ses ventes en France. Et ensemble l’Hexagone, les États-Unis, l’Angleterre et l’Allemagne totalisent les deux tiers de l’activité de l’entreprise. « Aujourd’hui les États-Unis par exemple pèsent 20 % de notre chiffre d’affaires mais cela s’est fait presque naturellement si on peut dire. Le potentiel reste donc important ». La deuxième mission de Thomas Lanis est donc d’accompagner et d’accélérer la croissance de Melijoe en structurant les équipes de l’entreprise qui compte aujourd’hui 35 collaborateurs tous basés à Paris.
 
Et du côté de Melijoe l’optimisme est de rigueur. « Nous considérons que nous sommes sur un marché de niche porteur, celui de la mode enfantine haut de gamme. Si l’on regarde le marché du luxe les projections sont à la croissance, et à l’intérieur de ce marché l’enfant qui pèse 10 % du marché global du luxe est celui qui croît le plus vite. Et ce sans parler de la montée du e-commerce dans le luxe".   
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com