×
421
Fashion Jobs
HUGO BOSS (SCHWEIZ) AG
Junior Product Manager Textile Licenses
CDI · Zug
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Bärengasse, Zürich | Teilzeit 60 - 80%
CDI · Zürich
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Jelmoli, Zürich | Teilzeit 60%
CDI · Zürich
AESOP
Verkaufsberater - Retail Consultant (M/W/D) | Aesop Globus Zürich | Teilzeit 80%
CDI · Zürich
NEWELL
Account Manager Schweiz (Outdoor & Recreation)
CDI · GIVISIEZ
SIMPLICITY
Area Manager Sales B2B Schweiz (m_w_d) Showroom Zürich Opus & Someday
CDI · ZURICH
HOLY FASHION GROUP
Marketing Manager (d/M/W)
CDI · KREUZLINGEN
TIFFANY & CO
Purchasing Specialist
CDI · Geneva
NAPAPIJIRI
Sales Director Northern Europe - Napapijri
CDI · STABIO
ON RUNNING
Footwear Testing Coordinator
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Inventory Controls Analyst
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Freight Planning Lead
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Global Sales B2B System Specialist
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Head of Logistics
CDI · ZURICH
ON RUNNING
Talent Business Partner Emea
CDI · ZURICH
MAMMUT
HR Business Partner (All Genders, 80-100%)
CDI · SEON
HOLY FASHION GROUP
Inhouse Consultant Sap sd/ le (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
Joop Brand Controller (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
B2B E-Commerce Manager (Joop, Strellson, Windsor.) (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
Business Development Manager - Focus on Digitalization (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
(Junior) Business Development Manager - Focus on Digitalization (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
HOLY FASHION GROUP
SEA Manager (d/f/m)
CDI · KREUZLINGEN
Publié le
20 nov. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mode circulaire: mise en chantier d’un hub européen pour les déchets textiles

Publié le
20 nov. 2020

La confédération européenne de l’industrie textile Euratex annonce le lancement d’une initiative concertée quant aux déchets textiles. Baptisée European Textile Recycling Hubs, ou ReHubs, celle-ci vise à déployer des structures dédiées en Belgique, Finlande, Allemagne, Italie et Espagne, jugés comme étant les candidats idéaux pour cette démarche.


Shutterstock



“La mise en œuvre des ReHubs permettra de regrouper les efforts et les investissements importants en faveur d’une industrie textile circulaire de plus de 100 entreprises de toute l'Union européenne, avec l'aide d'organisations neutres sur le plan technologique et commercial”, indique Euratex. “Une fois mis en place, les ReHubs fonctionneront comme des centres de coordination européens et comme des fournisseurs de services et de solutions, en gérant différents flux de déchets textiles et les besoins des entreprises. Ils desserviront un marché européen transfrontalier grâce à de multiples installations existantes ou nouvellement construites”.

Face aux 10,7 millions de tonnes de textiles consommés en 2019 dans l’UE, quelque 4 millions de tonnes de déchets textiles ont été incinérées, pour seulement 2,8 millions de tonnes collectées. Avec ReHubs, l’objectif est notamment de se préparer à la hausse attendue des collectes européennes, qui devrait d’ici à 2025 presque doubler pour passer à 5,5 millions de tonnes. 

Pour l’heure, sur les 2,8 millions de tonnes collectées, quelque 980.000 tonnes ont été exportées pour être gérées hors-UE, contre 1,85 million de tonnes triées en Europe. Ce qui a permis à un million de tonnes d’être réutilisées sur le marché de la seconde main, et à 410.000 tonnes d’être recyclées en nouveaux matériaux textiles. A cela s’ajoutent 230.000 tonnes transformées en chiffons destinés à l’industrie, et 180.000 non utilisables qui ont été incinérées post-tri.

Aucune date n’est pour l’heure avancée pour le déploiement de ReHubs. Pour l’heure, Euratex cherche à identifier les spécialisations pertinentes pour les différents hubs, ainsi qu’à identifier l’ensemble des partenaires à même de faire de l’opération un succès. L’étape suivante sera la mise en place budgétaire du projet, qui reposera sur des partenariats entre secteurs publics et privés.


Euratex



En France, sur les 648.000 tonnes de TLC (textile, linge de maison, chaussure) mis chaque année sur le marché en France, seulement 38,1% sont à ce jour collectés (+3,3 % entre 2018 et 2019). Quelque 65% sont triés en France via 63 centres conventionnés. Sur l’ensemble, 57,8% des pièces sont réutilisées, tandis que 33,5% sont transformées en chiffons ou effilochées pour être transformées en fils. Le droit français impose aux acteurs de la filière de prendre en charge cette fin de vie. Ce qu’ils font en finançant l’organisme ReFashion, anciennement Eco-TLC, qui centralise le dispositif national (lire notre interview de son président Alain Claudot).
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com