×
Publié le
22 mars 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Monnier Frères devient Monnier Paris et entre dans le métavers

Publié le
22 mars 2022

Monnier Frères poursuit à pas forcés sa métamorphose en nouvel acteur clé du secteur mode & technologie. La plateforme française d'e-commerce d'accessoires de luxe s’est rebaptisée, optant pour le nouveau nom de Monnier Paris, plus direct et ancré dans son temps, pour mieux marquer aussi son évolution depuis deux ans. Avec 400.000 clients actifs, l'entreprise enregistre depuis 2020 une croissance annuelle à deux chiffres, située entre +50 et 100%, avec un chiffre d'affaires s'élevant à 40 millions d'euros pour 2021.


Une robe virtuelle signée Republiqe en vente sur le site - Monnier Paris

 
Fondé en 2010 par les frères Guillaume Monnier (ancien vice-président de Dior Japon) et Jean Monnier (ancien dirigeant d'Auchandirect et de Grosbill), le site a été racheté en 2012 par le groupe de distribution franco-belge Louis Delhaize (Cora, Truffaut, Match, Houra, Animalis) de la famille Bouriez, et est piloté depuis 2020 par Diaa Elyaacoubi. Cette ingénieure-entrepreneure est l’artisan de la récente évolution de Monnier, qui a connu une importante accélération en deux ans, distribuant désormais les accessoires de luxe féminins et masculins (sacs, chaussures, bijoux et autres) de 140 marques, dont Balenciaga, Burberry, Balmain, Coach, Off-White, Jacquemus, etc.

La signature accompagnant le rebranding du site résume à elle seule la nouvelle philosophie de la société: "Made in Tech, made in Paris, made in Fashion". "Monnier Frères, cela n'était pas très international comme nom. Et puis, nous voulions mettre l'accent sur le fait que nous sommes français et implantés à Paris. Nous sommes le seul acteur français digital natif de cette taille indépendant", nous indique Diaa Elyaacoub. Avec son équipe de 70 collaborateurs, la PDG a multiplié les initiatives pour faire entrer de plain-pied ce traditionnel portail de ventes en ligne dans l’ère technologique, notamment pour capter les consommateurs les plus jeunes, les Millénnials et la Gen Z, qui représentent 70% du trafic sur son site. Cette montée en puissance du digital lui a aussi permis de se renforcer en Asie, où Monnier Paris réalise 45% de son chiffre d’affaires, l'Europe représentant 35% des ventes et l'Amérique du Nord 20%.

L'enseigne digitale a intensifié, en particulier, la pratique du live shopping, devenu un levier important de croissance, surtout en Chine où elle représente 10% des ventes. Le site est équipé aussi pour accueillir les avatars des clients et il accepte depuis peu les crypto-monnaies à travers le wallet Coinbase. Il s’est aussi essayé aux NFT en collaborant avec l’artiste français Ben Elliot pour une vente spéciale réalisée en novembre dernier. Récemment, il s’est associé à la marque britannique spécialisée dans l’habillement virtuel Republiqe Clothing, avec qui il a inauguré la nouvelle section "digital fashion", y commercialisant des pièces d’habillement numérique.
 
Autre opération, la participation de l'e-commerçant à la Metavers Fashion Week, programmée sur la plateforme Decentraland du 24 au 27 mars. Il y sera présent à travers un pop-up virtuel situé dans le Luxury Fashion District de la plateforme, toujours en partenariat avec Republiqe. Cete dernière a créé cinq tenues pour l’événement et va transformer un accessoire ou un vêtement de chacune des six marques sélectionnées par Monnier Paris dans le cadre de ce projet (Coach, Axel Arigato, Ester Manas, Wandler, Eytys et Osoi). Ces créations seront commercialisées en édition limitée, à raison de dix exemplaires, sous forme de NFT dans la boutique "Monnier x republiqe", à un prix équivalent entre 200 et 600 dollars, soit 75% de leur valeur dans le monde physique.
  
"Chez Monnier Paris, nous sommes convaincus d’être à l’aube d’un bouleversement technologique sans précédent. Nous sommes devenus un véritable laboratoire technologique du e-commerce et nos équipes de R&D sont à l’avant-garde de ces tendances", commente Diaa Elyaacoubi. "Nous avons l'ambition d’accompagner les marques dans cette transformation et leur permettre de s'appuyer sur un acteur agile et innovant capable d'intégrer les nouveaux mondes virtuels, tout en exploitant de nouveaux parcours client fluides et innovants", conclut-elle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com