×
82
Fashion Jobs
Par
Reuters
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
24 nov. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mytheresa prépare discrètement son introduction en Bourse aux États-Unis

Par
Reuters
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
24 nov. 2020

La société mère du détaillant de luxe en ligne allemand Mytheresa a confirmé lundi le dépôt d'une demande d'introduction en Bourse aux États-Unis.



Le timing est bien choisi: ces derniers temps, les mesures visant à enrayer la pandémie de Covid-19 ont entraîné une sursaut significatif du secteur du e-commerce, renforçant l'essor des achats de produits de luxe sur Internet.

Le nombre d'"american depositary shares" (ADS) disponibles et la fourchette de prix de son premier appel public à l'épargne n'ont pas encore été déterminés, indique toutefois la société mère de MyTheresa, MYT Netherlands Parent B.V, dans un communiqué de presse.

L'entreprise, qui distribue près de 250 marques, dont Prada, Gucci, Burberry et Dolce & Gabbana, pourrait viser une évaluation boursière comprise entre 1 et 1,5 milliard de dollars, selon un rapport de Bloomberg publié au début du mois. Un objectif qui pourrait encore évoluer dans le contexte des fêtes de fin d'année.

Susanne et Christoph Botschen ont ouvert leur magasin "Theresa" en 1987 à Munich, en Allemagne. En 2006, le couple lance sa plateforme e-commerce Mytheresa, avant de la revendre à la chaîne de grands magasins de luxe Neiman Marcus en 2014.

Neiman Marcus, qui a déposé son bilan au début de l'année, affaibli par les fermetures de magasins et la baisse des ventes, a cédé une partie de Mytheresa à ses créanciers pour éponger ses dettes.

Au début du mois, le concurrent principal de Mytheresa, Farfetch, a collecté plus d'un milliard de dollars d'investissement auprès d'Alibaba et du groupe suisse Richemont.

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.