×
Publié le
29 avr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Nike se penche sur la circularité de ses chaussures avec sa Link

Publié le
29 avr. 2022

En 2019, Nike lançait un guide sur le futur du design des produits de mode. Sur la question de la recyclabilité des produits, ce livre blanc incitait notamment les designers à s'interroger sur leurs pratiques et approches. "Comment pourriez-vous adapter la conception pour qu'elle nécessite moins de processus de recyclage et un minimum d'énergie ?", demandaient les créatifs du Swoosh dans leur base de travail. Il semble que le groupe commence à avoir quelques éléments de réponse. En ce printemps 2022, le numéro un mondial du sport et lifestyle livre deux modèles de chaussures, la Link et la Link Axis, qui ont été conçues pour être facilement déconstruites.


Les pièces de la Nike Link s'imbriquent sans colle - Nike



Si pour les vêtements les mélanges de matières sont un frein à la recyclabilité des produits et à la possibilité d'en créer de nouveaux, dans la chaussure les opérations sont d'autant plus complexes que plusieurs dizaines de matières sont collées et soudées entre elles dans une même chaussure.

Les procédés de tissage avaient commencé à apporter des solutions dans l'univers de la sneakers. Nike, numéro un mondial du secteur (également propriétaire de Jordan et Converse) a commencé à utiliser des matériaux à plus faible impact environnemental, comme le Nike Grind, qui réutilise le caoutchouc dans différents produits. Mais son équipe de recherche et design ISPA (pour Improvise; Scavenge; Protect; Adapt) a imaginé ces nouveaux modèles pour qu'ils soient simple à désassembler.

"Conçues en partenariat avec l'ingénierie, la création et le développement de produits numériques, ces chaussures sont complètement créées pour répondre à la contrainte", déclare Darryl Matthews, VP, Catalyst Footwear Product Design. "Notre espoir est que ces idées et cette esthétique se normalisent, accélérant notre capacité à imaginer comment les chaussures continueront à évoluer à l'avenir."

Concrètement, les produits sont composés de trois pièces qui ne sont pas collées entre elles. La volonté ensuite est de voir les clients ramener ces produits en fin de vie afin de pouvoir rapidement les déconstruire et recycler facilement les pièces qui sont chacune composée d'un seul matériau. Une approche qui nécessite aussi un changement de regard au niveau de la production. Pour les marques, l'optimisation du temps de production reste un élément important. Selon Nike, l'assemblage de son modèle prend huit minutes et ne nécessite pas de procédés de collage, de temps de séchage, de chauffage ou de transfert entre plusieurs postes. La Link doit arriver sur le marché en juin et la Link Axis début 2023.


La Link Axis de Nike - Nike


Reste à savoir quelle sera la capacité du géant à développer cette approche sur plus de modèles. Il n'est pas certain que le groupe puisse trouver des alternatives de ce type pour produire ces best-sellers, mais Nike affiche son volontarisme sur le sujet d'un design circulaire.

"Nous avons la responsabilité de considérer la solution de design complète: comment nous nous sourçons, fabriquons, utilisons, retournons et finalement ré-imaginons le produit. L'objectif est de faire en sorte que la matière compte davantage.", explique John Hoke, directeur du design chez Nike.

Le groupe précise également que ses premiers pas avec ses deux premiers modèles nécessitent un passage à l'échelle industrielle et doivent amener à multiplier l'approche. "Un examen global des lignes de produits et des chaînes d'approvisionnement de Nike permet déjà de déterminer où de nouvelles approches peuvent être mises en œuvre pour atteindre un public plus large, avance le groupe. Pour atteindre une véritable échelle, il faut également une solide collaboration intersectorielle pour créer les modèles commerciaux et les infrastructures qui rendent possible le recyclage des produits. À cette fin, Nike établit des partenariats pour développer ses capacités de recyclage et investit dans des programmes de reprise des produits dans le monde entier, ce qui l'aidera à accroître sa capacité à réutiliser les produits en fin de vie".

Le groupe a affiché des ambitions à l'horizon 2025, il sera nécessairement attendu sur sa capacité à réellement déployer et massifier ses approches encourageantes pour aller vers une meilleure recyclabilité des produits.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com