Off-White c/o Virgil Abloh : rassemblement hip-hop à Aspen

Nous nous sommes enfoncés dans les profondeurs du Carrousel du Louvre pour découvrir la dernière collection d’Off-White c/o Virgil Abloh, ce mercredi en fin de matinée. C'est sans conteste le créateur le plus en vue du moment au niveau mondial et les défilés signés Virgil Abloh attirent une audience considérable. Avant le show, des centaines de fans dépourvus de billets fourmillaient dans le coin, tentant de s’introduire dans le Louvre. Et après, les coulisses étaient aussi bondées que la gare de Grand Central Station à l’heure de pointe.


Voir le défilé
Off-White - automne-hiver 2019 - Menswear - Paris - © PixelFormula

Virgil Abloh a intitulé son défilé de la saison Public Television. Son invitation de couleur verte mettait en scène un homme furibard en train de gesticuler comme si quelque chose au journal télé l'énervait, œuvre du graphiste italien Domenico Romeo.

La bande-son alternait entre comptines, rap sombre et Building Steam with a Grain of Salt de DJ Shadow. Le décor était un énorme tapis vert émaillé de blocs de béton et de plantes, comme un aéroport néobrutaliste.

Les vêtements eux-mêmes comprenaient des coupes à gros volumes (des vestons oversized plutôt classiques par ailleurs et des manteaux sport) associées à d’énormissimes jeans bleu délavé, des blousons de cuir ciré avec des images massives de pièces de puzzle, des manteaux pompier audacieux et de superbes manteaux doudounes aux formes massives, qui semblaient presque flotter. De plus, Virgil Abloh avait ajouté au mélange beaucoup de pièces pour faux riders (comme ces pantalons et vestes matelassés en duvet).

L'imagination du créateur est manifestement très vaste : il a aussi présenté un duo de fantastiques combinaisons-pantalons dans un imprimé floral oversized, portées par deux filles sveltes également coiffées de casques antichoc. En fait, même la mariée façon demoiselle en détresse portait un casque.


Voir le défilé
Off-White - automne-hiver 2019 - Menswear - Paris - © PixelFormula

Trop n’est jamais assez dans un défilé Off-White, où presque toutes les silhouettes portaient des inscriptions à la main : même les bottes de cow-boy noires et blanches portaient la mention For Walking (pour marcher) en lettres de huit centimètres de haut.

L’espace était rempli jusqu’au plafond : un véritable congrès de hip-hop hivernal, avec une odeur âcre et sucrée dans l’air, qui pouvait faire penser à Trenchtown. Sans aucun doute à cause des cigarettes électroniques.

« Pourquoi Public Television ? Parce que je voulais montrer comment nous sommes tous grandement influencés, sans même nous en rendre compte. Pas vrai ? » a précisé Virgil Abloh, avant d’être submergé par tous les mannequins qui mouraient d’envie de faire un selfie.

Traduit par Marguerite Capelle

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER