Off-White : le New York arty des eighties rencontre le campus décrépit

Virgil Abloh ne cesse de progresser. Sa dernière collection à défiler pour Off-White était une déclaration mode très impressionnante, mixant le style street et artistique new-yorkais des années 1980 – Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Andy Warhol et Futura – avec un look façon piaule universitaire de mec négligé. Le créateur américain a intitulé son défilé Plastic, pile dans le ton de l’invitation transparente en forme de 45 tours, une référence claire à la nouvelle conscience environnementale que la mode s’est découverte.


Voir le défilé
Off/White - printemps-été 2020 - Menswear - Paris - © PixelFormula

Virgil Abloh s’y entend clairement pour construire de super décors, ici un champ d’œillets – « pour une note de tranquillité » – et des gradins en contreplaqué brut sous la très haute verrière du marché français du 19e siècle le Carreau du Temple.

Ses premières silhouettes avaient un esprit étudiant, sac au dos, en route vers l’Ouest, mais en plastique recyclé pour le printemps 2020. Et voilà bien des images concises : comme le poncho imperméable zippé en plastique transparent avec un motif cotte de mailles parachevé par des croquis ou les combinaisons de techniciens de centrale nucléaire avec un « Off » géant dans le dos, ou encore les châles-couvertures Sioux frangés et abstraits, portés sur des joggings en nylon. Le tout modernisé par son logo signature aux quatre flèches et complété par de nouvelles chaussures de montagne qui semblent promises à un immense succès commercial.

Pour le soir, Virgil Abloh a vraiment trouvé son rythme avec des vestes, des costumes et des hauts zébrés d’énormes graffitis abstraits : le street art du sud de Manhattan croisé avec l’élégance parisienne. Le tout surplombé par une statue high-tech diabolique de Futura. Ceux qui parmi nous ont connu l’époque mythique de cette explosion artistique dans le Lower East Side et à Tribeca, il y a quatre décennies de cela, ne pouvaient qu’être admiratifs. Un défilé qui a atteint son sommet avec plusieurs hommes et quatre looks féminins, tous ornés d’images de Futura, et en particulier Gigi Hadid en tenue graffiti, avant que le casting en entier ne traverse la prairie d’œillets.


Voir le défilé
Off/White - printemps-été 2020 - Menswear - Paris - © PixelFormula

« Futura 2000, Lenny McGurr, tous ses tableaux des années 1980. C’est une école d’artistes qui exposaient dans le centre de New York. Evidemment, leur carrière a été saluée, nous le savons. Mais Futura a aussi joué un rôle important dans la fondation du streetwear, avant qu’il ne se fasse connaître auprès des masses », a souligné Virgil Abloh. Et avec raison.

« Quand il s’agit de plastique, la première chose à faire est de comprendre ses propriétés uniques et la façon dont il peut être recyclé. On lui ajoute de la valeur en le réutilisant. Je suis allé à l’université à Madison, Wisconsin, avec beaucoup de cours et de devoirs sur l’environnement. Et je n’aurais jamais pensé, jeune étudiant, que ces savoirs pourraient me servir un jour dans mes créations », a-t-il ajouté.


Voir le défilé
Off/White - printemps-été 2020 - Menswear - Paris - © PixelFormula

En coulisses, le tohu-bohu habituel qui suit les défilés Off-White rassemblait admirateurs, rappeurs, artistes et créateurs amis, en particulier Olivier Rousteing de chez Balmain.

« J’ai trouvé ça fantastique. Le truc avec Virgil, c’est qu’il connaît sa communauté, et il crée pour tous ces jeunes gens qui ont envie d’être eux-mêmes créatifs. Ainsi, quand ils achètent une pièce Off-White, ils ont le sentiment d’appartenir à cette grande communauté. Je crois que c’est ce que tous les créateurs essaient de faire actuellement, mais Virgil est pratiquement le meilleur de tous dans ce domaine », a déclaré Olivier Rousteing, avec un signe de tête pour désigner plusieurs fans en baskets Off-White avec leurs fermoirs en attache caractéristiques.

Traduit par Marguerite Capelle

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER