×
117
Fashion Jobs

Optic 2000 prend le contrôle de Frères Lissac

Par
AFP
Publié le
today 2 déc. 2005
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-


PARIS, 2 déc 2005 (AFP) - Evelyne et Sandrine Lissac, qui détenaient 70% du lunetier Frères Lissac, partenaire du réseau Optic 2000 depuis 2004, ont cédé le contrôle de leur société à Optic 2000, conformément à un accord conclu le 12 juin dernier, ont annoncé les deux groupes vendredi dans un communiqué.

Evelyne et Sandrine Lissac avaient décidé en juin d'accélérer leur partenariat avec Optic 2000 en lui confiant la gestion de leur groupe et en lui cédant une nouvelle tranche de leur capital fin 2005.

Evelyne et Sandrine Lissac restent actionnaires de Frères Lissac à hauteur de 25% du capital, ajoute le communiqué.

"Cette prise de contrôle s'inscrit dans le cadre de la volonté soutenue par le groupe Optic 2000 de faire prospérer l'image Lissac en conservant à celle-ci son positionnement spécifique et en le réaffirmant", poursuit le texte.

En 2004, Optic 2000 avait conclu un accord avec les Lissac pour racheter 30% du groupe et mettre sur pied une filiale commune, Lissac Enseigne, détenue en majorité par Optic 2000 et chargée de développer le réseau Lissac en franchise.

Cet accord avait abouti à transférer la marque et les 28 magasins franchisés Lissac à la société commune détenue à 70% par Optic 2000 et 30% par Lissac. Optic 2000 avait également acquis 30% du capital de la société Frères Lissac, qui regroupait les 30 magasins Lissac en succursale, avec l'engagement de racheter le reste du capital dans les cinq ans.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.