Paris met en scène une saison homme toute en transition

A partir de ce mercredi et jusqu'au dimanche 19 janvier 2013, Paris dévoilera sa vision de l'homme pour l’automne-hiver 2013-2014 après Londres, Florence et Milan. De nombreux temps forts vont rythmer la capitale pendant cinq jours, tant au programme officiel que dans les showrooms, sur rendez-vous.

On attend évidemment beaucoup des débuts d’Hedi Slimane pour Saint Laurent, dont le défilé doit clôturer les présentations dimanche soir. Premier défilé homme certes, mais seconde collection pour le designer qui avait souhaité concentrer l'attention du public sur ses débuts chez la femme Saint Laurent en octobre dernier. Le premier défilé parisien de la maison Valentino, prévu mercredi, doit poser les bases d'une version de son menswear, plus urbain, à en juger par les propos de Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli à Milan la semaine passée. Vendredi chez Cerruti, Aldo Maria Camillo dévoilera sa première collection depuis son transfert de Valentino homme, justement, vers la maison de menswear aux propriétaires asiatiques.

campagne été 2013 Saint Laurent (photo Saint Laurent)
Dans un tout autre registre, le jeune label parisien Melinda Gloss (dimanche), qui vient d’ouvrir une boutique à Saint-Germain-des-Prés, foulera le plancher d’un hôtel du même quartier dimanche matin. Au rayon jeunes talents à suivre, Julien David, le Français installé au Japon et lauréat de la bourse de l’ANDAM, présentera pour la première fois sur podium sa collection homme (la troisième en date) après avoir conquis les rédactrices avec ses collections femme.

Kenzo, qui vient de défiler à Florence, se contentera d'une installation festive (PixelFormula)


Les présentations font de nouveaux adeptes

Pour braver la crise ou par recherche de singularité, cette saison, plusieurs créateurs ont opté pour une présentation statique au lieu d’un défilé classique sur podium. Jeudi 17 janvier, Jean Paul Gaultier, Paul & Joe et Kenzo – qui a défilé cette saison à Florence sur invitation du Pitti - rejoindront des marques comme Berluti ou Ami Alexandre Mattiussi dans leur choix d’une présentation plus intime mais pas forcément moins créative.

Dimanche au Carrousel du Louvre, un moment de grâce touchera le salon Tranoï Preview quand le Belge Bernhard Willhelm dévoilera sa collection sous la forme d'une performance chorégraphiée et dansée par la compagnie William Forsythe, rien de moins. Même Acne, la maison suédoise désormais membre adhérente de la chambre de la mode masculine habituée aux catwalks parisiens, présentera samedi son prochain cru sur rendez-vous, dans les salons de l'Hôtel de Crillon.

Au programme du off, plusieurs nouveaux noms mériteront qu’on s’y attarde: la Parisienne Wanda Nylon spécialisée dans l’imperméable ultra-mode et high tech qui lancera une prometteuse collection homme ; la griffe "22/4" et sa mode conceptuelle venue d’Allemagne ou le duo londonien Basso & Brooke, réputé pour ses imprimés extrêmes qu’il va désormais appliquer à une ligne naissante pour messieurs. Sans oublier Pigalle, le jeune label masculin lancé par la boutique parisienne du même nom, qui présentera samedi une collection baptisée "Transition". Une idée qui pourrait bien résumer le programme parisien de la mode masculine pour l'automne-hiver prochain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER