×
Publié le
16 févr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paule Ka reprise par Thierry Le Guénic

Publié le
16 févr. 2021

Paule Ka connaît son nouveau propriétaire. Après un changement de main raté en 2020, précipitant son redressement judiciaire, la griffe de mode fondée par Serge Cajfinger en 1987 espère trouver un nouveau souffle sous la houlette de Thierry Le Guénic, a appris FashionNetwork.com. Ce 16 février, le tribunal de commerce de Paris a rendu sa décision en faveur de l'offre présentée par ce dirigeant qui a acquis à l'automne dernier l'enseigne d'habillement Burton of London et la chaîne de décoration Habitat.


La femme Paule Ka? Une Parisienne combinant élégance et féminité, selon la marque. - Paule Ka/Facebook


Le périmètre repris par Thierry Le Guénic comprend la marque, deux de sa quinzaine de points de vente à l'enseigne (situés rue François 1er à Paris et à Lyon) et son activité en grands magasins et en wholesale. Sur le plan humain, il n'intègre que 42 de ses 106 salariés, ce qui signifie que 64 postes ne sont pas conservés. Les actifs sont transférés à la société Burton Capital, créée par Thierry Le Guénic en octobre dernier pour reprendre au groupe Omnium la marque Burton of London. Avec l'acquisition de Paule Ka, un groupe de prêt-à-porter se constituerait donc sous sa direction.

Une seconde offre avait été déposée auprès du tribunal: elle émanait d'un groupe d'investisseurs composé de Jean-Michel Terrien (le directeur général de Paule Ka depuis l'été dernier), Stéphane Collaert et Laurent Portella (dirigeant de San Marina), épaulés du groupe logistique SIG. Il est à souligner que parmi ceux qui étaient face à face dans ce dossier, Stéphane Collaert et Thierry Le Guénic ont été -en d'autres circonstances- alliés dans la reprise en 2019 de plusieurs marques en difficulté, à savoir Chevignon, Maison Lejaby, San Marina et Cosmoparis. Ils sont toujours présents conjointement au capital de ces entreprises, mais leur gestion semble avoir été répartie entre les deux hommes. Avant une dissociation des parts ?


Paule Ka a mis en ligne sur son site sa collection du printemps-été 2021, dont la production a pu être lancée.


Paule Ka change donc de main pour la seconde fois en moins d'un an. C'est d'abord son propriétaire depuis 2017, Xavier Marie (groupe Marco Polo), qui avait annoncé son intention de céder la griffe début 2020 après "deux exercices très difficiles". Malgré un travail de rajeunissement de l'offre, il n'était pas parvenu à redresser le groupe, resté déficitaire et impacté par la crise des gilets jaunes et les grèves.

En juin dernier, Paule Ka rejoint rapidement le giron de la société suisse Rodexia, pilotée par l'homme d'affaires Matthias Thoma. L'argent promis par ce dernier (notamment une enveloppe immédiate de 5 millions d'euros) ne sera jamais mis sur la table et la crise sanitaire contribue aussi à faire plonger la marque, qui se voit très vite placée en redressement judiciaire le 27 octobre 2020.

En 2019, Paule Ka avait généré un chiffre d'affaires de 39,4 millions d'euros. Le bilan 2020 de la marque féminine est très sensiblement dégradée, puisque son activité est estimée en baisse de 41%, à 21,2 millions d'euros, assortie d'une perte colossale de 11,7 millions d'euros.

Pour sa relance, l'ambition de Thierry Le Guénic est d'affirmer le positionnement de Paule Ka sur le créneau du luxe accessible, à destination d'une clientèle française et asiatique, mais également de développer une offre aux matières écoresponsables et de maintenir une collection cérémonie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com