×
Publié le
2 juil. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pitti Connect, un support essentiel pour le Pitti Uomo

Publié le
2 juil. 2021

Les salons Pitti (Filati, Bimbo et Uomo), qui ont renoué avec un format physique fin juin, ont été devancés par leur version virtuelle, Pitti Connect, dès le mois de mai, et se prolongeront pendant deux mois une fois closes les manifestations. Cette présence digitale s'intègre plus que jamais aux éditions physiques. Avec la pandémie, la plateforme a gagné en importance, en effet, devenant un outil complémentaire essentiel pour les activités de Pitti Immagine, et poussant l’organisateur florentin à renforcer les services digitaux qu’il propose aux entreprises.


Un visuel réalisé par les Pitti Studios pour la marque Homeward - Pitti Immagine


Avec la pandémie, Pitti Connect a explosé. La dernière édition du Pitti Uomo en ligne, active du 12 janvier au 5  avril 2021, a enregistré un bond de 56% de visites et de 68% de visualisations, tandis que plus de 8.000 acheteurs étrangers ont interagi avec les exposants.

Tous salons confondus, l’édition virtuelle de l’hiver a attiré 12.000 acheteurs, avec une progression de 40% par rapport à la précédente édition estivale, accueillant plus de 440 marques, tandis que 300.000 visites ont été comptabilisées. "Pendant un an et demi, où nos salons ont été totalement stoppés, nous nous sommes concentrés sur le digital", rappelait l’administrateur délégué Raffaello Napoleone lors d’une conférence.

"Avec la pandémie, il y a eu un vrai boom sur Pitti Connect. En particulier, de nombreux acheteurs utilisent régulièrement notre fonction notify pour recevoir les actualités des exposants. Ils passent par notre plateforme aussi pour des appels vidéo avec les marques et faire leur précommandes, ou pour préparer leur venue au salon en sélectionnant déjà les exposants qu'ils vont voir et prendre rendez-vous. Le site permet d’améliorer l’expérience physique. Ce qui nous a poussé à y amplifier nos services", nous explique Luca Rizzi.

Directeur Tutoring & Consulting de Pitti Immagine, il est en charge du nouveau projet des Pitti Studios, lancé cette saison. Il s’agit "d’un service de production de contenus photos, vidéos et storytelling pensé pour valoriser l’offre des marques dans une optique cross-canal sur les réseaux sociaux, sur Pitti Connect et sur les sites des exposants", résume l’organisateur dans un communiqué.

"Nous avons démarré avec un projet pilote pour l’homme, en transformant un pavillon en studio photo, où nous avons mis en scène les produits de quelques marques avec notre propre vision et image", nous expose Luca Rizzi. Giannetto Portofino, Homeward et la société Landi, avec ses marques Zerosettanta Studio et L'impermeabile, ont été sélectionnés pour cette phase de test.

Une écharpe virtuelle réalisée avec le fil Ameba de la filature Alpes Manifattura Filati - Pitti Immagine


"La plupart de nos entreprises sont très fortes sur le produit, mais pas trop sur la communication et leur image. Nous leur mettons donc à disposition des contenus visuels, dans les différents formats nécessaires pour qu’elles puissent utiliser ce matériel aussi bien sur leurs propres sites et réseaux sociaux que sur leur page dans Pitti Connect. Les retours ont été enthousiastes", souligne-t-il.

Autre nouveauté, cette fois pour le salon des fils Pitti Filati, le partenariat mis en place avec le producteur de machines à tricoter japonais Shima Seiki Italie et le studio graphique florentin Kerned Studio, spécialisé dans l’image digitale en 3D. A partir d’un ou deux fils de 30 centimètres, ils sont parvenus à recréer en image 3D un chandail et une écharpe en restituant virtuellement le rendu tissé ou tricoté des fils.

Ces deux pièces avatars digitales permettent ainsi de mieux montrer les possibilités offertes par les fils utilisés, en économisant matière et temps de production, tout en confectionnant des contenus visuels intéressants pour les 38 filateurs, qui ont adhéré au projet.

Par ailleurs, ce lundi 7 juillet, Pitti Connect va diffuser un "virtual tour", tourné pendant le salon avec un guide coréen et un autre japonais afin de présenter toutes les collections du Pitti Bimbo aux acheteurs de ces pays n'ayant pas pu venir à Florence.

"Les salons doivent offrir des services sur le digital, outil désormais toujours plus lié et intégré aux manifestations physiques. Inévitablement, notre rôle d’organisateur est en train d’évoluer. Nous devons être encore plus proches des entreprises, un peu comme des consultants offrant une vision. Non plus présents uniquement quelques jours par an pendant nos éditions physiques, ni quelques mois correspondant à la durée de nos salons virtuels, mais peut-être en gardant active notre plateforme toute l’année", glisse le directeur général de Pitti Immagine Agostino Poletto.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com