×
176
Fashion Jobs
ESTÉE LAUDER
Procurement Manager Facility Management & Capex
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Clinique Counter Consultant 100% Zürich
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Logistics Business Excellence And Sustainability Senior Manager
CDI · Wollerau
HUGO BOSS
Brand Manager Bodywear & Hosiery
CDI · Coldrerio
HUGO BOSS
Consultant Global Media 100% (f/m/d)
CDI · Zug
ZOÉ DROCOURT GMBH
Business Developer – Watches/Jewelry (m/f/x)
CDI · ZURICH
ESTÉE LAUDER
Estée Lauder Beauty Advisor 70% - Glattzentrum
CDI · Wallisellen
ESTÉE LAUDER
m.a.c Make-up Artist à Sion (40%)
CDI · Sion
PINK MAHARANI
Chief Operations Manager
Stage · GENEVA
THE KOOPLES
Sales Assistant - Glatzentrum Men - Part Time 50%
CDI · WALLISELLEN
ONLY
Flexible Aushilfe im Verkauf (M/W/D)
CDI · CHUR
ESTÉE LAUDER
Mac Make-up Artist (Région Geneve / Lausanne)
CDI · Lausanne
CLAUDIE PIERLOT SUISSE
Store Manager - 42,5 Stunden - Zürich- M/F/D
CDD · ZURICH
GLOBUS
Mitarbeiter:in ***Delicatessa Kundenservice (w/m/d)
CDI · ZÜRICH
CLAUDIE PIERLOT SUISSE
Verkäufer(in) - 30 Stunden - CDI - Zürich- M/F/D
CDI · ZURICH
CLEMENTINE
Assistant(e) Responsable Boutique
CDI · GENÈVE
ESTÉE LAUDER
m.a.c Retail-Make-up Artist 40% Befristet Für 3 Monate
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Bobbi Brown Retail-Make-up Artist (3 Monate) im Globus Luzern
CDI · Lucerne
ONLY
Flexible Aushilfe im Verkauf (M/W/D)
CDI · WINTERTHUR
ETAM LINGERIE
Responsable de Magasin H/F Genève
CDI · GENÈVE
GLOBUS
Verkaufsleiter:in Home & Lifestyle (w/m/d)
CDI · ZÜRICH
ETAM
Stage Suisse- Assistant Marketing H/F
Stage · LAUSANNE
Publié le
22 juin 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Prada et Zegna prennent la majorité de Filati Biagioli Modesto

Publié le
22 juin 2021

Pour les maisons de luxe, le contrôle de la chaîne d’approvisionnement est devenu stratégique, en particulier dans une optique de développement durable. Pas plus tard que début juin, le groupe de mode et textile Ermenegildo Zegna a pris le contrôle de Tessitura Ubertino, tisseur spécialisé dans le tweed et le jacquard. Aujourd’hui, il s’associe à la maison milanaise Prada pour s’emparer d’une filature, l’entreprise italienne spécialisée dans la production de cachemire Filati Biagioli Modesto.


La filature assure toute la transformation de la fibre au fil - Filati Biagioli Modesto


Le montant de la transaction n’a pas été publié. Toutefois, dans un communiqué, ces deux acteurs importants du made in Italy donnent quelques détails sur l’opération. Ils indiquent notamment qu’ils se verront attribuer chacun une participation de 40%. De son côté, la famille Biagioli conserve 15% du capital, tandis que les 5% restants vont à Renato Cotto.

Ce manager provenant de Biella, fief de Zegna dans le Piémont, affiche une longue expérience dans le domaine textile. Il va endosser le rôle d’administrateur délégué de Filati Biagioli Modesto, tandis que l’administrateur délégué du groupe de menswear haut de gamme, Gildo Zegna, en prend la présidence. Par ailleurs Franca Biagioli et l’administrateur délégué de Prada Group, Patrizio Bertelli, entrent au conseil d’administration de l’entreprise.

Filati Biagioli Modesto voit le jour il y a plus d’un siècle, en 1919, à Montale, en Toscane, se concentrant sur la réalisation de fils cardés jusqu’aux années 1960, où elle se transforme en producteur de fils très haut de gamme, dont le cachemire, en récupérant les meilleures matières premières à travers le monde. Dotée d’une importante teinturerie et d’un laboratoire de recherche, elle allie artisanat et technologie assurant toute la transformation, de la fibre au fil, dans un processus entièrement made in Italy.

Pour Patrizio Bertelli cette acquisition est totalement en phase avec la philosophie du groupe, qui mise sur "le contrôle direct de l’ensemble de la filière". "Elle constitue également un investissement stratégique supplémentaire qui permet de préserver le savoir-faire et la tradition séculaire de l’excellence italienne en matière de production de textiles de grande valeur, ainsi que l’approche synergique entre deux groupes italiens, dans le but tant espéré de travailler de façon intégrée dans l’industrie de la mode italienne et du made in Italy", souligne-t-il.

Patrizio Bertelli, le patron du groupe Prada - Foto: Maximilian Virgili


Dans un entretien accordé en début d’année au quotidien économique Il Sole 24 Ore, le patron de Prada, qui compte désormais 23 sites de production et emploie environ 13.000 personnes, déclarait vouloir investir 100 millions d’euros par an en acquisitions d’usines italiennes. "Pour moi, c’est un engagement social en plus d’être industriel. Je le vois comme une manière de sauvegarder le territoire: nous ne pouvons disperser énergies et savoir-faire, et nous devons penser aux vingt prochaines années, quand le marché du luxe s’élargira", affirmait-il.

"Le rachat d’entreprises italiennes emblématiques, chacune spécialisée dans son propre secteur de produits, a permis à Zegna, au fil des ans, de mettre en place un véritable atelier textile de luxe, visant à produire des tissus de très haute qualité, tout en sauvegardant le caractère unique de la chaîne d’approvisionnement de notre pays", constate également Gildo Zegna.

"Je suis particulièrement fier aujourd’hui de cette nouvelle acquisition, car elle permet non seulement de compléter notre division textile par une autre entreprise prestigieuse dans le domaine des fils haut de gamme, mais également d’avoir à mes côtés, dans ce projet, un grand entrepreneur de l’industrie de la mode italienne", conclut-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com