Puma : hausse des ventes mais repli en Bourse

Puma a décroché jeudi en Bourse après la publication de ses résultats trimestriels. Les investisseurs ont jugé décevant le fait que la marque allemande ne relève pas ses prévisions de profits pour l'ensemble de l'exercice. Bien que Bjørn Gulden, son patron, soulignait les incertitudes liées à la volatilité des taux de change et aux tensions commerciales internationales, vers 08h30 GMT, l’action Puma cédait encore plus de 3 % à la Bourse de Francfort, après avoir perdu jusqu’à 7 % et atteint son plus bas niveau des dix dernières semaines dans les premiers échanges.


Antoine Griezmann a été l'un des atouts de Puma durant la Coupe du monde de football - Puma

Pourtant, Puma affiche de nouveau une croissance à deux chiffres avec une hausse de 15 % par rapport à la même période l'an dernier à taux de change constant à 1,049 milliard d'euros (+8% en reporté), revendiquant des progressions à deux chiffres dans toutes ses régions et catégories de produits. Son résultat opérationnel progresse de 33 % à 58 millions d'euros.

Fort de sa performance au deuxième trimestre, le groupe a même légèrement remonté son objectif de chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’exercice, mais les investisseurs espéraient un nouveau relèvement sur les profits.
Puma a laissé inchangée sa fourchette-cible de 310 à 330 millions d’euros pour son résultat d’exploitation et a porté celle de croissance du chiffre d’affaires après prise en compte des variations de change entre 12 % et 14 %, contre 10 % à 12 % précédemment.

Ces résultats sont jugés un peu décevants au vu des attentes très fortes du marché et de la prudence du groupe sur le second semestre, selon le courtier Baader Helva.

Sur l'ensemble du premier semestre, les ventes de Puma atteignent 2,18 milliards d'euros, en hausse de 18,3 % par rapport à 2017. Les ventes en direct de la marque progressent de 23,7 % à 490 millions d'euros et pèsent désormais 22,5 % de l'activité de la marque, contre 21,8 % un an plus tôt. Le résultat opérationnel est de 113,6 millions, en progression de 49,6 % par rapport à l'an passé.

Bjørn Gulden a précisé que la Coupe du monde de football avait eu un effet favorable et que le lancement de nouveaux maillots pour les clubs sponsorisés par la marque de l’AC Milan et de l’Olympique de Marseille soulignaient l’engagement du groupe en faveur du ballon rond. Si les équipes nationales de football présentes en Russie et équipées par Puma n’ont guère brillé, le Français Antoine Griezmann et le Belge Romelu Lukaku, respectivement deuxième et troisième meilleurs buteurs du Mondial 2018, portaient des chaussures Puma.

Au-delà du foot, Puma a annoncé le mois dernier la relance de son offre basket-ball, confiant sa direction créative à la star du rap Jay-Z. La marque au félin considère en effet ce sport comme incontournable pour consolider sa position sur le marché nord-américain. Le lancement de nouveaux équipements pour le basket et de nouveaux partenariats avec des joueurs ont été bien accueillis par les supporters et les distributeurs, a relevé Bjørn Gulden dans un communiqué.


Avec Reuters
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - ChaussuresSportBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER