×
118
Fashion Jobs

Rails renforce l’homme et planifie l'ouverture d'un magasin à Los Angeles

Auteur :
Publié le
today 6 juin 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

C’est avec un chapeau puis des sweat-shirts à capuche que Jeff Abrams débute l’histoire de Rails en 2008 à Los Angeles. Rapidement adoptées par les célébrités, de Jessica Alba à Matthew McConaughey, ces pièces trouvent des acheteurs dans les concept-stores pointus de la ville californienne. De quoi pousser Jeff Abrams à persévérer. L’entrepreneur tombe alors amoureux d’une matière au toucher cachemire, le Tencel,  à partir de laquelle il développe des chemises unisexes qui font un carton plein.


Rails a shooté sa collection été 2019 au Maroc - Rails


Pour grandir, Jeff Abrams décide de se concentrer sur la femme dont il développe au fur et à mesure les collections. Elles comptent désormais 150 références par saison. Maintenant que ces lignes sont établies dans quelque 1 500 distributeurs dans le monde, le créateur a décidé de donner une vraie impulsion à l’offre masculine, portée aujourd’hui à 50 pièces qui sont renouvelées pour l’automne, l’hiver, le printemps et l’été.
 
« La femme représente encore 85 % de notre chiffre d’affaires. Nous sommes maintenant vraiment réputés pour nos chemises. Par exemple, chez Nordstrom aux Etats-Unis, il s’agit de la pièce féminine la plus vendue en 2018. Et c’est souvent grâce à nos clientes que nous gagnons des consommateurs hommes, parce qu’elles introduisent la marque à leurs maris, amis, pères ou frères », explique Jeff Abrams.

Si la chemise effectue toujours la moitié des ventes de Rails, la griffe élargit ses collections. « Nous sommes présents dans 40 pays. Quand c’est l’hiver en Europe, en Australie c’est la saison estivale. Si nous voulons séduire tout le monde, il faut que l’on puisse proposer des pièces plus légères en même temps que des vestes ou des manteaux chauds », poursuit le créateur.
 

Jeff Abrams a fondé la marque en 2008 avec 5 000 dollars - Rails


Une stratégie payante puisque depuis sa création, la marque assure avoir atteint un chiffre d’affaires cumulé de 350 millions d’euros.

Prochaine étape pour Rails, qui a intégré les rayons de Merci à l’automne-hiver 2018/19 et compte une centaine d’autres points de vente en France, l’ouverture d’un magasin à Los Angeles d’ici à la fin 2019. La marque a installé pendant le mois d’avril son tout premier pop-up store dans la ville, qui selon Jeff Adams a naturellement trouvé sa clientèle. Et début mai, un shop-in-shop événementiel a été organisé chez Harrod’s à Londres. C’est d’ailleurs dans la capitale britannique que Rails, qui embauche aujourd’hui 100 personnes, projette d’ouvrir sa première boutique en Europe, après New York en 2020.
 
 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com