×
Publié le
28 juin 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Reese Cooper X Levi’s: une opération globale menée depuis Paris

Publié le
28 juin 2022

Au lendemain de la présentation de sa collection SS23 baptisée "Seed and Soil", qui avait pour théâtre approprié le Jardin des Plantes et s’apparentait au premier défilé de l’américain dans la capitale française, Reese Cooper était tout sourire. En prime de son show, le designer opérait le lancement officiel de sa première collaboration avec Levi’s. La collection, dévoilée la veille, était commercialisée directement dans un pop-up rue d’Uzès, dans le IIème arrondissement et au niveau mondial.


Le total look Levi'sXRCI présenté lors du défilé du 22 juin - Reese Cooper


Le créateur californien, qui a fondé son label il y a six ans à Los Angeles, travaillant le workwear et l’upcycling, avait mis un premier pied à Paris, hors calendrier officiel, en 2018. Et était donc de retour pour une proposition bien réelle.

"On était sur le calendrier pour les shows digitaux, mais c’est la première fois que l’on peut être présent au calendrier. C’est irréel. Je n’ai pas encore vraiment réalisé, c’était vraiment empli d’énergie. Pour nous c’était important car c’est la plus grande collection à date avec près de 300 pièces développées, sans compter les tee-shirts, mais c’est aussi la plus grosse équipe que j’ai eue dans la société. C’est une combinaison du travail réalisé ces deux dernières années et arrivé à la vie avec le show".


Reese cooper


Son expertise sur la réinterprétation des codes du workwear était bien sûr au cœur de cette collection pour l’homme et la femme avec une exploration sur les trenchs, blousons et autres parkas, notamment avec l’ajout de poches modulables, parfois travaillé en matières brutes mais aussi avec un intéressant jeu d’imprimés vert ou bleu, mêlés à du brun, que le designer et sa compagne ont réalisé eux-mêmes. Le créatif réalise ses pièces dans ses ateliers de Los Angeles et son univers a attiré le géant du jeans durant les confinements Covid. Le premier look était d’ailleurs le fruit du travail avec Levi’s.

"Nous avons commencé à travailler dessus il y a deux ans, explique le créatif. C’est la première collaboration à laquelle j’ai dit oui avec la marque. Pour moi, c’était la première fois qu’on me présentait un véritable projet avec un propos. Ils m’ont permis d’apporter ma touche et mes matériaux dans leurs silhouettes classiques. Certaines silhouettes sont les leurs mais travaillées par mon équipe, et d’autres je les ai imaginées et ce sont leurs équipes qui ont travaillé dessus. Donc c’était un véritable échange. Et puis nous avons travaillé avec ce qu’ils appellent les deadstocks et nous avons eu envie de faire quelque chose de spécial avec ces pièces. Mais ce sont des pièces réalisées en petite série car, par exemple une veste peut nécessiter six vêtements pour être composé. Ce qui m’intéresse, comme avec Merrell avec qui nous pouvons proposer des sneakers, c’est de pouvoir travailler avec des marques démocratiques mais avec une bonne qualité et leur apporter ma vision".



Le designer devant le pop-up Levi's à Paris - Levi's



"Il y a eu une connexion immédiate autour du travail de la matière, de l’approche durable, explique Karyn Hillman, directrice produit chez Levi’s. Ce sont des pièces Levi’s mais où infuse clairement la créativité incroyable de Reese mêlant le fonctionnel et la mode. Nous avons commencé ce travail il y a deux ans durant la pandémie et organisé son activation. Nous avons une vision stratégique des collaborations bien sûr, mais l’important est que cela fasse du sens. En réalité, cela démarre avec des échanges autour du produits, des matières, des archives… qui donnent envie de créer quelque chose. Nous avons toujours la volonté que les deux marques et histoires apparaissent réellement dans l’expérience".

Le joli coup de cette collection est donc de la proposer en "see now buy now". Présentée le mercredi soir, Levi’s l’a commercialisée dès le jeudi dans son magasin éphémère installé rue d’Uzès dans le IIème arrondissement de la capitale.

"Dans cette collaboration, nous avons neuf produits qui sont déjà disponibles à Tokyo, Dubaï, Shanghaï, dans nos flagships de Paris, Los Angeles et New York, affirme Karen Riley-Grant, directrice marketing de Levi’s. Ce qui est important dans ces collaborations c’est de rendre accessible une proposition nouvelle. Les prix sont raisonnables par rapport à la proposition. Levi’s est engagé depuis des années dans une approche plus durable. Mais ce type de collaboration permet de transmettre le message aux consommateurs et de créer un impact plus important sur ces sujets. Notre priorité est de pouvoir connecter avec les clients et les communautés".


Reese Cooper à l'issue de son défilé parisien - Reese Cooper



Pour Reese Cooper, dont la marque est déjà présente chez des acteurs comme Mr Porter et Ssense ou chez Saks, Bodega à Los Angeles ainsi qu’au Printemps ou chez End. Clothing, cette collaboration doit donner une visibilité et une crédibilité internationales plus fortes.
 
"Je pense que pour l’instant, même s’il y a beaucoup d’énergie autour de la marque, nous sommes encore en train de construire les fondations de la marque. Je crois que c’est le plus important avant de vouloir construire quelque chose de plus gros. Nous sommes en train de mettre en place une organisation. Nous sommes neuf dont six qui travaillent à l’atelier.  Mon objectif est que nous soyons 15 à la fin de l’année".
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com