×
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
18 sept. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Roland Mouret lance sa collection sur la plateforme de luxe d'Amazon

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
18 sept. 2020

Depuis qu'Amazon a décidé de s'aventurer dans le domaine du luxe, le débat fait rage : est-ce vraiment une bonne chose ? Roland Mouret, l'un des grands noms de la mode londonienne, a tranché en faveur du géant du e-commerce.


Roland Mouret - Printemps-Été 2020 - Prêt-à-porter féminin - Londres - © PixelFormula


C'est la société américaine Oscar de la Renta qui avait été la première à s'inscrire sur la nouvelle plateforme.

Depuis jeudi, Roland Mouret distribue sa pré-collection d'automne 2020, ainsi que quelques modèles exclusifs, sur la page Luxury Stores, accessible aux les clients américains d'Amazon Prime. Le lancement a été célébré avec une vidéo bourrée d'effets spéciaux numériques, réalisée en collaboration avec Amazon et intitulée No Show.

"Quand on se pose la question "est-ce du luxe ou pas ?", la plupart du temps, c'est juste du snobisme", ironise Roland Mouret dans une interview accordée au quotidien britannique The Guardian. Le créateur, dont le flagship est situé dans le très chic quartier de Mayfair, rappelle aussi que "tous [ses] clients sont sur Amazon. C'est un fait. Nous sommes tous des clients d'Amazon aujourd'hui". 

Pour lui, il n'y a pas lieu de critiquer la plateforme américaine, car on pourrait faire les mêmes reproches à l'industrie de la mode : "Rien ne sert de blâmer Amazon. Le secteur de la mode a commis ses propres erreurs", insiste-t-il. "Nous fabriquons trop de produits, nous accordons trop d'importance à la Fashion Week et pas assez au consommateur lui-même. Nous avons créé un monstre".

Le créateur estime d'ailleurs que ce genre de partenariats axés sur la vente directe aux consommateurs pourrait soutenir les marques indépendantes et les aider à traverser la crise.

Roland Mouret rappelle également que sa nouvelle boutique en ligne ne proposera pas de prix cassés, et que la plateforme présentera "la marque telle qu'elle est". En clair, les robes seront vendues à plusieurs centaines de dollars, et l'impression de luxe sera garantie par une série d'outils technologiques, parmi lesquels la visualisation à 360° et la personnalisation — les clientes pourront enregistrer leurs morphologies et leurs couleurs de peau sur la plateforme, afin de se faire une idée précise des produits convoités.

Ce n'est pas la première fois que Roland Mouret s'aventure dans les nouvelles technologies : il y a deux décennies, il était déjà le premier à distribuer ses produits sur Net-A-Porter, aux côtés de Manolo Blahnik.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com