×
117
Fashion Jobs

Russie : la montre de luxe du porte-parole de Poutine crée la controverse

Par
AFP
Publié le
today 3 août 2015
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les images du porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, portant une montre estimée par un opposant à plus de 500.000 euros lors son mariage avec une championne olympique de patinage, créent la controverse en Russie, en pleine crise économique.

Richard Mille


Très médiatisée, la cérémonie a vu Dmitri Peskov épouser samedi Tatiana Navka dans la station balnéaire de Sotchi, sur les bords de la mer Noire, devant des invités triés sur le volet, mais en l'absence de Vladimir Poutine.

Mais l'attention s'est rapidement portée sur l'imposante montre de l'homme de confiance du président russe, identifiée par l'opposant Alexeï Navalny comme une Richard Mille RM 52-01, produite à seulement 30 exemplaires.

La valeur de cette montre décorée d'une tête de mort en or rouge est de 620.000 dollars (environ 565.000 euros), a-t-il affirmé sur son blog, citant un courrier électronique du fabricant suisse dans un article intitulé « La montre du marié coûte plus cher que votre appartement ».

Alexeï Navalny a ensuite publié plusieurs photographies de Dmitri Peskov avec au poignet des montres de valeur, parmi lesquels une Rolex, une Omega ou une autre Richard Mille, accusant directement le haut fonctionnaire d'« enrichissement illégal ».

Selon Dmitri Peskov, dont la déclaration de patrimoine fait état d'un revenu annuel de 132.000 euros, la montre qu'il portait lors de son mariage était un cadeau de son épouse, championne olympique de patinage artistique à Turin en 2006.

« Les cadeaux d'une femme à son époux ou d'un mari à sa femme n'ont rien à voir avec la corruption », a-t-il déclaré, cité par l'agence de presse russe Ria Novosti.

Dans les colonnes du tabloïd Komsomolskaïa Pravda, Tatiana Navka a confirmé avoir offert cette montre à son époux, affirmant que son prix était exagéré et n'avait « rien à voir avec la réalité ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Tags :
Luxe
Divers
People